Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'Etat doit garantir aux scientifiques un emploi et un traitement décent

    Russie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 7 février - RIA Novosti. L'Etat doit garantir aux scientifiques un emploi et un traitement décent pour soutenir le développement de la recherche, estime le leader du mouvement interrégional "Pour la renaissance de la science nationale", membre correspondant de l'Académie des sciences de Russie, Boris Kachine.

    "Tout chercheur de haut niveau reconnu tel par la commission de classement doit se voir garantir un emploi stable et un traitement décent jusqu'à l'âge de la retraite, puis une pension qui lui permette de vivre normalement", a-t-il déclaré mardi lors d'une table ronde au siège de RIA Novosti, en parlant des mesures susceptibles d'assurer un niveau élevé de développement de la recherche et un afflux de cadres dans la science.

    Les participants à la table ronde ont critiqué les contrats triennaux que le ministère de l'Education et de la Recherche propose de conclure avec les chercheurs. Seuls des contrats à long terme sont de nature à donner aux cadres scientifiques la certitude de l'avenir. Non moins important est aussi le problème des traitements dans ce domaine.

    "C'est une erreur que de penser que 30.000 roubles suffisent pour attirer demain les meilleurs cadres scientifiques", estime Boris Kachine.

    "Il faut engager la partie effectivement efficace des scientifiques, en premier lieu pour la science fondamentale, et leur assurer sans tarder une existence digne", a-t-il ajouté.

    Les participants à la table ronde n'ont pas nié qu'en augmentant le financement l'Etat ne manquera pas d'être confronté au problème des malversations. Le contrôle de l'affectation des fonds publics est cependant l'une des attributions de l'Etat, estiment-ils.

    La discussion a réuni au siège de RIA Novosti le président du Mouvement interrégional des organisations syndicales des centres et établissements de recherche "Pour le maintien et le développement du potentiel scientifique et technique du pays", Anatoli Mironov, le président de l'Association des organisations syndicales des centres de recherche publics, Nadejda Garkoucha, l'expert de la Douma pour l'enseignement et la recherche, Vladimir Babkine, et d'autres experts.

    Lire aussi:

    Les États-Unis sanctionnent 271 scientifiques syriens
    Riyad: la visite du roi de l’Arabie saoudite en Russie sera «historique»
    La Russie met en service un superordinateur unique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik