Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le président Vladimir Poutine: il faut exterminer les terroristes comme des rats - SYNTHESE

    Russie
    URL courte
    0 310
    MOSCOU, 7 février - RIA Novosti. Il est impossible d'assurer la sécurité intérieure et extérieure de la Russie sans protéger comme il se doit les frontières d'Etat, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine en prenant la parole devant les responsables du FSB (Service fédéral de sécurité de Russie).

    Il a loué le FSB pour l'aménagement des frontières d'Etat et a souligné la nécessité d'agir aussi énergiquement "en vue d'atteindre l'objectif principal de la lutte antiterroriste: frapper au bon endroit, débusquer les terroristes jusque dans toutes les grottes et les exterminer comme des rats".

    En 2005, le Service des frontières, qui relève du FSB a fait beaucoup pour installer des postes frontières.

    "Les résultats sont connus: plusieurs filières de pénétration des terroristes internationaux, des armes et de la drogue sur le territoire de la Russie ont été bloquées, par conséquent, les possibilités des gardes-frontières se sont accrues sur l'axe la plus complexe, à savoir le Caucase du Nord", a dit le chef de l'Etat.

    Il a jugé nécessaire de moderniser dans les plus brefs délais l'infrastructure de la frontière, la rendre conforme aux normes contemporaines.

    Tout en rendant hommage aux efforts déployés l'année dernière par le FSB dans la lutte contre le terrorisme dans le Caucase du Nord, Vladimir Poutine a ajouté que la situation dans cette région devait être contrôlée en permanence.

    Les unités du FSB ont agi rapidement et correctement, la qualité de la coordination avec les autres structures de force du pays s'est améliorée.

    Des résultats appréciables ont également été obtenus au Caucase du Nord pendant des opérations antiterroristes, a fait remarquer Vladimir Poutine. Plusieurs chefs de formations armées illégales ont été neutralisés, de nombreuses filières d'acheminement des informations, de l'argent et des armes ont été démantelées".

    En décembre dernier, à la rencontre avec les responsables des principaux médias russes, le directeur du FSB Nikolai Patrouchev a déclaré que "plus de 300 terroristes ayant opposé une résistance armée ont été tués au cours d'opérations spéciales des forces fédérales, notamment les chefs de guerre Maskhadov, Avdorkhanov, Daoudov, Tchitigov, les représentants d'Al-Qaïda au Caucase du Nord Abou-Dzeit, Abou-Omar, Abou-Jarah, Jaber et d'autres, les organisateurs des structures religieuses extrémistes clandestines agissant dans la région". Nikolai Patrouchev a exprimé sa certitude que Chamil Bassaiev, chef de la clandestinité tchétchène, serait également éliminé.

    En même temps, a dit Vladimir Poutine, la lutte opiniâtre et intransigeante contre le terrorisme figurera, cette année également, parmi les priorités du FSB.

    "Nous devons disposer d'un maximum d'informations sur les tendances et sur les changements survenant dans la sphère du terrorisme international, y compris sur leur base idéologique et sociale, et trouver des moyens efficaces de lutte, en coordonnant la coopération entre le FSB et les autres structures de force", a dit le chef de l'Etat.

    Le président Vladimir Poutine a abordé les problèmes de la coopération antiterroriste internationale. "Notre partenariat avec les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, la Chine et plusieurs autres Etats d'Asie acquiert une dimension nouvelle".

    Vladimir Poutine a fait savoir que le FSB coopérait actuellement avec plus de cent services de renseignements et organes judiciaires de 67 pays du monde.

    Il convient de développer la coopération antiterroriste internationale, a déclaré le président. Selon lui, des succès spectaculaires ont été enregistrés dans ce domaine.

    "Il ne s'agit pas que des contacts d'alliance qui se multiplient dans le cadre de la CEI (Communauté des Etats Indépendants), de l'OTSC (Organisation du Traité de sécurité collective) et de l'Organisation de coopération de Shanghai", a souligné Vladimir Poutine.

    Il s'est dit convaincu que les formes organisationnelles et les mécanismes actuels de coopération avec les services de renseignements et les organes judiciaires d'autres pays seront employés plus largement.

    "Evidemment, cette expérience de coopération doit être utilisée aussi dans d'autres sphères, par exemple, dans la lutte contre le crime organisé, le trafic d'armes, de drogue et de composants d'armes de destruction massive", a souligné le chef de l'Etat.

    Lire aussi:

    Région de Moscou: une cellule de Daech dirigée par des émissaires étrangers mise au jour
    Le FSB publie une vidéo de l’arrestation des membres d’une cellule secrète de Daech
    Des suspects projetant des attentats à Saint-Pétersbourg arrêtés par le FSB (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik