Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Entretiens Poutine-Zapatero ce jeudi à Madrid

    Russie
    URL courte
    0 0 10

    MADRID, 9 février - RIA Novosti. Jeudi Vladimir Poutine mènera des pourparlers avec le premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero. Ce sera l'événement phare de la deuxième journée de la visite d'Etat du président russe en Espagne.

    Les pourparlers débuteront en comité restreint et se poursuivront en comité élargi, avec la participation des délégations des deux pays. Ensuite il y aura la cérémonie de signature des documents conjoints et une conférence de presse donnée par le président russe et le chef du gouvernement espagnol.

    Jeudi Vladimir Poutine se rendra au Sénat où il s'entretiendra avec les dirigeants des Cortes generales (parlement). Un dépôt de gerbes est aussi prévu au Monument aux morts pour l'Espagne.

    La visite d'Etat du président russe s'achèvera par la cérémonie qui se tiendra à la Puerta del Sol, la place centrale de Madrid, à l'occasion du départ du couple présidentiel.

    Mercredi, le premier jour de la visite, truffé de rites protocolaires, le président russe s'était entretenu avec le roi Juan Carlos Ier et s'était rendu à la mairie de Madrid où on lui avait remis la clé d'or de la ville.

    De bons rapports personnels et d'affaires se sont instaurés entre Vladimir Poutine et José Luis Rodriguez Zapatero.

    "Je dois dire que de très bons rapports personnels et d'affaires se sont noués entre moi-même et le chef du gouvernement actuel, monsieur Zapatero (tout comme avec son prédécesseur), a dit le président russe dans une interview accordée à des médias espagnols la veille de son déplacement à Madrid.

    Vladimir Poutine n'estime pas que les rapports de la Russie avec l'Espagne aient baissé d'intensité ces deux dernières années suite au changement de gouvernement dans ce pays.

    "Je ne pense pas qu'il y ait eu un recul. A franchement parler, je ne ressens rien de tel", a dit le chef de l'Etat russe interrogé sur la question de savoir si l'accalmie observée dans les relations bilatérales n'était pas liée au départ du gouvernement de José Maria Aznar avec lequel le président russe avait noué des rapports amicaux.

    "Il est certain que lors de tout changement de gouvernement certaines choses sont reconsidérées. Mais en toute franchise, je ne vois pas de régression quelconque", a ajouté le président russe en rappelant qu'au cours de cette période il avait rencontre José Luis Rodriguez Zapatero à plusieurs reprises, notamment à Moscou, à Paris et dans d'autres capitales européennes.

    "Je trouve très sympathique ce qu'il propose sur la scène internationale. C'est un homme qui formule clairement sa position et il le fait ouvertement. Cela me plaît", a indiqué Vladimir Poutine.

    "Monsieur Zapatero est un partenaire sûr et très correct aussi bien sur le plan bilatéral que dans le cadre de notre coopération avec l'Union européenne, parce que nous sentons le soutien dont nous bénéficions de la part du gouvernement espagnol dans le développement de nos rapports avec l'UE", a ajouté le président russe.

    José Luis Rodriguez Zapatero a pris la tête du gouvernement espagnol après la victoire remportée aux élections législatives par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) qu'il dirige.

    Eu égard à l'appui accordé aux forces armées américaines en Irak et après les attentats terroristes du 11 mars 2004, le Parti populaire au pouvoir avait perdu une partie de sa crédibilité aux yeux de l'opinion et le 14 mars le PSOE conduit par José Luis Rodriguez Zapatero était sorti vainqueur des législatives. En avril 2004, Zapatero avait formé le nouveau gouvernement.

    Après la victoire des socialistes, l'Espagne a modifié sa politique étrangère, il a notamment abandonné son orientation unilatérale sur les Etats-Unis pour se rapprocher tant de l'Europe que de la Russie. Le 18 mars 2005, l'Espagne a pris part au sommet de la troïka France-Allemagne-Russie, exprimant ainsi sa position vis-à-vis de la lutte contre le terrorisme mondial et les événements en Irak. Dans le même temps le gouvernement Zapatero s'emploie à conserver et à développer les rapports avec les Etats-Unis.

    José Luis Rodriguez Zapatero s'est rendu deux fois en Russie. D'abord à l'occasion d'une visite de travail en décembre 2004 sur l'invitation de Vladimir Poutine. La deuxième visite du président du gouvernement espagnol à Moscou remonte au mois de mai 2005, quand avec les dirigeants des puissances mondiales il avait pris part aux cérémonies du 60e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

    Lire aussi:

    Crise catalane: «L’Espagne n’est pas une et indivisible»
    Attaques en Espagne: l’ambassade espagnole remercie la Russie pour son soutien
    Élection sous tension au Venezuela: trois personnes tuées par balle, dont un candidat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik