Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Traité russo-letton sur la frontière : la position de la Russie reste inchangée

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 9 février - Irina Tchoumakova, RIA Novosti. Le ministère russe des Affaires étrangères confirme la position de la Russie envers le traité russo-letton sur la frontière nationale : Moscou signera le document s'il n'est pas assorti de déclarations ouvrant la voie aux prétentions territoriales envers la Russie.

    "La Russie est prête à signer ce traité. A condition, naturellement, que la partie lettone renonce à la déclaration "interprétante" de son gouvernement en date du 26 avril 2005 qui comporte en fait des prétentions territoriales envers notre pays", a dit dans une interview à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Vladimir Titov.

    Le texte du Traité, préparé mais non signé, entre la Russie et la Lettonie a été rédigé d'un commun accord en 1997. Le 26 avril dernier, le gouvernement letton a décidé d'ajouter au document une déclaration unilatérale comportant un renvoi aux normes juridiques autorisant la Lettonie à formuler des griefs territoriaux. Il s'agit du Traité de paix conclu entre la Lettonie et la Russie soviétique en 1920 et en vertu duquel la région d'Abren (actuellement district Pytalovski de la région de Pskov) faisait partie de la Lettonie.

    "Notre position confirmée au cours des récentes consultations au niveau des ministères des Affaires étrangères demeure inchangée. Il reste à savoir si les autorités lettones sont disposées à adopter une position réaliste face au problème qu'elles ont elles-mêmes créé", a dit le diplomate.

    Le ministère russe avait déjà déclaré précédemment que la Russie ne signerait pas le Traité si la Lettonie ne renonçait pas à sa déclaration additionnelle.

    "La signature du document sur la frontière nationale aux conditions avancées par Riga de façon unilatérale perd tout son sens. La Russie signera ce traité dès que la partie lettone aura désavoué sa déclaration irrecevable", soulignait un communiqué de presse officiel de la diplomatie russe.

    Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguéi Lavrov, a lui aussi souligné plus d'une fois la volonté de Moscou de signer le traité sans la déclaration.

    "Nous sommes toujours prêts à signer le Traité sur la frontière avec la Lettonie sans aucun renvoi", avait-il dit lors d'une conférence de presse le 17 janvier à Moscou. La Lettonie a contrevenu à sa propre demande "de ne pas alourdir le document avec des déclarations additionnelles".

    Lire aussi:

    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    «La diabolisation de la Russie n'est pas une politique: c'est le signe de son absence»
    L'Otan muscle sa présence en Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik