Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le ministre russe des Affaires étrangères examinera avec la troïka européenne le programme nucléaire iranien

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    MOSCOU, 13 février - RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguéi Lavrov, rencontrera le 15 février à Vienne la troïka européenne (président en exercice de l'UE, prochain président de l'UE et représentant permanent de l'UE), a annoncé lundi dans une interview à RIA Novosti le porte-parole officiel de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynine.

    "L'ordre du jour de la rencontre de Vienne comporte un échange de vues sur différents problèmes internationaux tels que le programme nucléaire de l'Iran, l'évolution de la situation au Proche-Orient, le règlement du problème de Chypre, le respect des droits de la population russophone en Lettonie et en Estonie, ainsi que la coopération dans les régions attenantes à la frontière de la Russie et de l'Union européenne (Balkans de l'Ouest, Ukraine, Moldavie, Géorgie)", a ajouté le diplomate.

    Du côté européen, prendront part à la rencontre la ministre des Affaires étrangères de l'Autriche, pays président de l'UE, Ursula Plassnik; le ministre des Affaires étrangères de la Finlande, pays qui assumera la présidence de l'UE dans la seconde moitié de 2006, Erkki Tuomioja; la commissaire européenne en charge de la politique étrangère et de la politique européenne de voisinage, Benita Ferrero-Waldner, et le secrétaire général de l'UE et Haut Représentant pour la politique extérieure et la sécurité commune, Javier Solana.

    Les parties examineront en détail la mise en �uvre par l'UE de la Déclaration conjointe sur l'élargissement de l'Union et sur les relations Russie-UE en date du 27 avril 2004, notamment en sa partie concernant les droits de la population russophone en Lettonie et en Estonie et le transit de fret de Kaliningrad.

    Le renouvellement des relations Russie-UE après 2007, date d'expiration du premier délai décennal de l'Accord de partenariat et coopération, sera une autre question à l'ordre du jour.

    "A l'heure actuelle les deux parties poursuivent leur dialogue bilatéral au niveau des experts sur un nouvel accord. De notre point de vue, un accord cadre obligatoire du point de vue juridique complété d'un système d'avenants sectoriels serait une solution optimale", a déclaré le diplomate.

    Une attention soutenue sera accordée, au cours de la rencontre de Vienne, à la réalisation de la "feuille de route" pour la construction d'un espace commun de sécurité extérieure (les thèmes de la coopération économique, juridique et humanitaire font l'objet de débats circonstanciés dans d'autres enceintes), a souligné le porte-parole de la diplomatie russe.

    Lire aussi:

    L’UE choisit-elle les bons partenaires pour en finir avec le terrorisme?
    Johannes Hübner: «Il faut liquider l'Otan aussi vite que possible»
    « Les sanctions contre la Russie seront levées prochainement », selon un sénateur italien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik