Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le CIO menace la Russie de disqualification

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 14 février - RIA Novosti. La Comité international olympique (CIO) a exigé du partenaire général de la sélection russe, la compagnie Bosco, qu'il mette un terme à sa publicité agressive illicite, selon Gazeta.ru . Bosco a également été préjudiciable aux sportifs russes à qui on a remis un uniforme incommode. Le CIO a même agité la menace d'une disqualification des Russes. Au demeurant, le staff de la sélection olympique russe a annoncé que l'on "espère régler la question à l'amiable avec le CIO sans en arriver aux sanctions".

    L'équipementier officiel de la sélection olympique a joué un mauvais tour aux Russes dès avant le début de l'Olympiade en distribuant aux sportifs des chaussures très inconfortables, dans lesquelles "on ne sent plus ses pieds" après une ou deux heures de marche, ont annoncé des sélectionnés dans trois disciplines. Certains sportifs se plaignent même de souffrir d'ampoules sanglantes. Encore à Moscou les athlètes russes avaient été prévenus qu'il leur était interdit de renoncer aux chaussures en question et même de les critiquer. "Nous avions été mis en garde que ces deux infractions seraient passibles d'une lourde amende", a dit un sportif qui a requis l'anonymat.

    En veillant au respect rigoureux des clauses d'un contrat avantageux pour eux, les représentants du partenaire général de l'équipe de Russie violent grossièrement le règlement du CIO du moment que seuls les partenaires officiels du CIO et du Comité d'organisation local sont habilités à lancer des campagnes publicitaires pendant l'Olympiade. Bosco n'en est pas un, mais cela ne l'empêche pas de mener à Turin une politique publicitaire agressive: le Village olympique est littéralement constellé d'affiches et de calicots frappés du logo de cette compagnie.

    Bosco ne se hâte pas de suivre l'appel du président d'honneur du Comité national olympique de Russie et membre du CIO, Vitali Smirnov, à "mettre un terme d'urgence à son activité dans les sites olympiques de Turin et au Village olympique". Si bien que les organisateurs des Jeux sont obligés de décrocher eux-mêmes les publicités illégales.

    Quant aux sportifs russes, avant de se rendre à la cérémonie de remise des médailles, ils sont contraints de masquer à coup de sparadrap le logotype du sponsor qui orne leur tenue.

    Le groupe Bosco di Ciliegi a été fondé en 1991, il est l'un des leaders de la vente au détail de produits de luxe en Russie. Il a été l'équipementier officiel de la sélection russe aux Jeux Olympiques de Salt Lake City (2002) d'Athènes (2004) et de Turin (2006).

    Lire aussi:

    Le CIO salue la décision de Los Angeles de déposer sa candidature pour les JO-2028
    McDonald’s: après 40 ans ensemble, c’en est fini avec le CIO
    L'e-sport bientôt au programme des JO 2024 à Paris?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik