Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'UE apprécie la participation de la Russie au quartette proche-oriental

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. L'Union européenne apprécie la participation de la Russie au quartette proche-oriental et place des espoirs sur les initiatives russes visant le règlement du problème nucléaire de l'Iran, a déclaré la commissaire européenne aux Relations extérieures et à la Politique de voisinage, Benita Ferrero-Waldner.

    "Nous apprécions beaucoup la participation de la Russie en tant que partenaire au sein du quartette (les médiateurs du règlement proche-oriental sont l'ONU, l'Union européenne, les Etats-Unis et la Russie). Cela permet aux principaux acteurs sur la scène internationale de se présenter en front uni devant les deux parties au conflit proche-oriental", a déclaré la commissaire européenne dans une interview accordée à la Rossiskaïa gazeta.

    La Russie a invité des représentants du Hamas, sorti vainqueur des élections en Palestine, à se rendre à Moscou pour des pourparlers.

    La commissaire européenne a rappelé que le Hamas figurait sur la "liste terroriste" dressée par l'Union européenne. Cependant, Benita Ferrero-Waldner a dit que "dans la situation nouvelle (après la victoire du Hamas aux législatives) nous jugerons cette organisation sur les faits".

    "Ce qui est réellement important, c'est de savoir si à l'appel du quartette le Hamas renoncera aux méthodes de lutte violentes, reconnaîtra Israël et s'engagera à remplir les engagements pris par les gouvernements précédents", estime la commissaire européenne.

    S'agissant du problème nucléaire iranien, Benita Ferrero-Waldner a souligné que l'échec des négociations entre la troïka européenne et Téhéran sur le problème nucléaire devait être imputé uniquement à l'Iran.

    "Ce pays prétend qu'il cherche à développer l'électronucléaire uniquement à des fins civiles. Cependant, l'Iran a perdu la confiance de ses partenaires en raison du manque de transparence de son programme nucléaire. La meilleure chose que Téhéran puisse faire dans cette situation, c'est de rétablir la confiance de la communauté internationale en appliquant les engagements pris à Paris. L'Iran doit aussi cesser toute activité en matière d'enrichissement d'uranium", a dit la commissaire européenne.

    Moscou a proposé à l'Iran de créer en territoire russe une entreprise conjointe d'enrichissement d'uranium. Des pourparlers à ce sujet devraient avoir lieu à Moscou le 20 février.

    Commentant la situation relative au "scandale des caricatures", Benita Ferrero-Waldner a souligné que Bruxelles n'assumait aucune responsabilité dans la publication par des journaux européens de caricatures du prophète Mahomet, ce qui a suscité une vague de protestation des musulmans partout dans le monde.

    "Ces dessins ont paru dans différentes publications européennes. La liberté de la presse implique que les gouvernements ne soumettent les médias à aucun contrôle. Les journalistes ont usé de leur droit à la liberté d'expression, toutefois leur position ne reflète pas celle des nations ou des peuples, sans déjà parler de l'ensemble de l'Union européenne", a dit la commissaire européenne.

    "Nous défendons la liberté d'expression qui fait partie des valeurs fondamentales de l'UE, seulement nous nous prononçons aussi pour le respect des cultures. Il est très important de faire preuve de responsabilité vis-à-vis de ses propres libertés", a-t-elle ajouté.

    Lire aussi:

    Pour l’UE, le Hamas est à nouveau une organisation terroriste
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik