Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    ZIL n'assemblera pas de camions chinois

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. Le groupe automobile ZIL est en passe de renoncer à un projet d'assemblage de poids-lourds chinois FAW sur ses chaînes. Les responsables de l'entreprise prétendent que ces véhicules ne répondent pas aux impératifs russes, écrit le quotidien Biznes.

    ZIL devait adapter aux conditions russes quatre modèles FAW: deux camionnettes et deux cars moyens. L'entreprise envisageait aussi de doter ses propres camions Bytchok de moteurs FAW. Cependant, d'après une source au sein de l'entreprise, le projet chinois a pratiquement été abandonné. A l'issue des tests subis par le véhicule de deux tonnes CA1041 K26L2-II nous avons constaté qu'il ne répondait pas aux impératifs russes, a annoncé la source sans fournir d'autres précisions.

    Les véhicules "recalés" par ZIL sont présents sur le marché russe depuis plus de six mois. "Nous importons en Russie des camions CA1041 depuis le mois de mai 2005. Tous ces véhicules ont l'homologation russe", assure Andreï Matveev, chef du service des relations publiques de la société distributrice Irito.

    L'année dernière, avec 434 véhicules vendus FAW occupait 4% du marché russe des véhicules commerciaux légers de marques étrangères.

    De l'avis des acteurs du marché, ZIL et Irito ont des objectifs différents: le distributeur les importe pour les vendre tandis que l'usine entendait les importer afin de les adapter pour ensuite les réexporter en quantités industrielles.

    "Pour les petits lots de véhicules chinois (150 voitures particulières et 100 camions) la délivrance des certificats d'homologation est simplifiée. D'autre part, dans bien des cas on donne foi aux résultats des tests réalisés dans les laboratoires du producteur. Par conséquent il n'est pas étonnant qu'ils divergent des résultats russes", a dit un expert au courant de la situation. Celui-ci pense que ZIL a également procédé à des tests concernant le climat et les ressources et que les résultats obtenus se sont avérés négatifs.

    "Les spécialistes de ZIL sont d'excellents professionnels et s'ils estiment que les véhicules en question ne sont pas conformes aux normes, il faut les croire", a déclaré l'ex-président de l'Union des constructeurs automobiles de Russie, Evgueni Levitchev.

    Lire aussi:

    La Chine envisage d’arrêter les ventes de voitures à essence
    Des blindés Terminator bientôt au service de l’armée russe
    Des véhicules blindés multi-rôles équiperont les unités de la Garde nationale russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik