Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les hommes politiques bientôt exemptés de déclaration de revenus

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. Les candidats à la députation n'auront apparemment pas besoin de se creuser la tête pour dissimuler à l'opinion publique la provenance de leurs immenses revenus, selon la Nezavissimaïa gazeta. Un projet de loi agréable au c�ur des prétendants fortunés à un siège au parlement a été soumis à la Douma (chambre basse du parlement russe) par la Commission électorale de Moscou. En plus des amendements récemment élaborés à la chambre basse qui autorisent les députés à exercer une activité commerciale, un document permettant d'en dissimuler habilement les bénéfices pourrait être adopté prochainement.

    Selon les fonctionnaires de Moscou, les clauses de la "Loi fédérale sur les garanties principales des droits électoraux" obligeant les candidats à la députation à présenter des renseignements sur leur patrimoine et leurs revenus sont depuis longtemps un anachronisme. Les auteurs des amendements se plaignent que même les instances de contrôle - l'Inspection fiscale, l'Inspection routière et le Service fédéral pour les marchés financiers - ne réussissent pas à vérifier les biens immobiliers possédés à l'étranger par le candidat, et les réponses en provenance des régions arrivent après le vote.

    Rappelant l'approche de la journée de vote unique (12 mars), les membres de la commission électorale mettent en garde contre le risque de paralysie du travail des commissions consécutif à l'accroissement considérable du volume des demandes d'information formulées simultanément.

    Le patrimoine des candidats n'a rien à voir avec le droit électoral: notre Constitution ne formule pas de restrictions de ce genre", affirme Valeri Gorbounov, auteur d'un amendement, président de la Commission électorale de Moscou. Il s'avère, ironise-t-il, "qu'il faut déclarer une Jigouli (Lada) d'une valeur de 3 à 4 mille dollars, mais qu'il n'est pas nécessaire de déclarer les diamants, les chevaux de race et les tableaux qui coûtent quelque 100 millions de dollars".

    Puisque la Commission électorale de Moscou n'est pas investie du droit d'initiative législative, le projet sera proposé à la discussion à la Chambre basse par un groupe de députés qui le soutiennent.

    Gueorgui Satarov, président de la fondation INDEM, déclare: "Certes, les bureaucrates créent des conditions plus confortables pour eux-mêmes. C'est le prolongement logique de l'initiative des députés les autorisant à exercer une activité commerciale. A présent, les résultats de cette activité commerciale seront dissimulés: on pourra piller sans entraves en profitant de sa fonction".

    Lire aussi:

    Poutine approuve des amendements à la loi sur l'élection présidentielle
    Dans un silence total, LREM rejette tous les amendements de la France insoumise
    Les élections au Kurdistan irakien sont reportées, faute de candidats
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik