Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le directeur de Rosatom est attendu en Iran le 23 février

    Russie
    URL courte
    0 0 10

    MOSCOU, 15 février - RIA Novosti. Serguei Kirienko, directeur de l'Agence fédérale de l'énergie atomique de Russie, se rendra en Iran le 23 février, a fait savoir mercredi à RIA Novosti Serguei Novikov, porte-parole de Rosatom. L'Iran développe ses technologies nucléaires et souhaite réaliser sur son propre territoire le cycle énergétique complet allant jusqu'au retraitement du combustible usagé extrait des réacteurs.

    Les Etats-Unis et d'autres pays d'Occident craignent que cela ne permette aux Iraniens de créer secrètement des armes nucléaires, bien que Téhéran affirme que son programme est purement civil.

    La Russie, qui participe à la construction de la centrale nucléaire de Bouchehr, propose de créer sur le territoire de la Russie une coentreprise d'enrichissement d'uranium pour lever les soupçons de l'Occident.

    Ali Larijani, Secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l'Iran, qui a visité en janvier Moscou, a apprécié positivement cette idée, mais il a insisté pour qu'elle soit peaufinée. Pour examiner cette question, une délégation iranienne arrivera le 20 février à Moscou.

    Le ministère des Affaires étrangères de Russie a confirmé que l'Iran avait demandé le report des pourparlers, prévus initialement pour le 16, au 20 février pour des raisons d'ordre technique.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik