Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'invitation du HAMAS à Moscou n'émane pas que de la Russie, mais aussi de l'UE (expert)

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 15 février - Denis Malkov, RIA Novosti. L'invitation du HAMAS à Moscou ne reflète pas seulement la position de la Russie, mais aussi celle de l'UE, a estimé mercredi au cours d'une conférence de presse à RIA Novosti le président du Comité islamique de Russie, Gueïdar Djemal.

    "Les circonstances dans lesquelles la direction du HAMAS a été invitée à Moscou témoignent explicitement du caractère mûrement réfléchi de cette décision émanant de la Fédération de Russie, mais sans doute déléguée aussi et surtout par l'Union européenne (UE) à son échelon le plus représentatif", a déclaré Gueïdar Djemal.

    Et d'ajouter que l'escalade de la tension au Proche-Orient, le scandale qui a éclaté autour des relations entre civilisations et l'aggravation des contradictions dans le monde contribuait à rendre de plus en plus objective l'opinion publique en Occident.

    "On observe à présent la division de cette opinion en deux versions, la version américaine qui n'est pas objective et poursuit des ambitions impérialistes égoïstes, et la version européenne qui revient à ses origines, à ses racines démocratiques et à une approche réfléchie des problèmes internationaux", a constaté le président du Comité islamique de Russie.

    Dans le même temps, a indiqué Gueïdar Djemal, les politiques israéliens qui se sont permis des propos violents au sujet de cette décision "ont manifestement manqué de respect pour les principes de la démocratie et du droit international, compte tenu du contexte dans lequel cette invitation a été faite. Qui plus est, c'est aussi et surtout un manque de respect pour la Russie et l'Union européenne".

    Le rédacteur en chef du journal russe "Zavtra", l'écrivain Alexandre Prokhanov, est persuadé, pour sa part, que l'invitation du HAMAS à Moscou, démarche "qui a sans doute trouvé l'aval implicite des musulmans du monde entier, sur fond de scandale retentissant autour de la publication dans la presse occidentale de caricatures blessant les sentiments religieux des musulmans, est susceptible de réconcilier les parties adverses".

    Lire aussi:

    Pour l’UE, le Hamas est à nouveau une organisation terroriste
    La diplomatie russe donne une impulsion à la réconciliation palestinienne
    Sommet de Kazan, prochain point d’orgue des relations Russie-Monde musulman
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik