Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Elections législatives en Ukraine: un député russe craint des falsifications

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    En Ukraine, les conditions sont réunies pour une falsification des résultats des législatives du 26 mars, a déclaré mercredi à Moscou Constantin Zatouline, député à la Douma, lors d'une conférence de presse.

    MOSCOU, 22 mars - RIA Novosti. En Ukraine, les conditions sont réunies pour une falsification des résultats des législatives du 26 mars, a déclaré mercredi à Moscou Constantin Zatouline, député à la Douma, lors d'une conférence de presse.

    "D'après les données dont dispose l'opposition, les autorités auraient à leur disposition près d'un million de passeports de citoyens d'Ukraine occidentale travaillant en Europe et en Russie. Notre Ukraine, le parti du pouvoir, veut en profiter pour falsifier les résultats du vote", a déclaré Constantin Zatouline, par ailleurs directeur de l'Institut des pays de la CEI (Communauté des Etats Indépendants).

    Il reste quelques jours avant les élections. Tous les partis font de leur mieux en vue d'accroître ou de conserver leur cote de popularité. Un million de voix peut jouer un rôle important dans le décompte des voix. De plus, de nombreux reproches peuvent être avancés à l'encontre de la Commission électorale ukrainienne.

    Bref, il y a des raisons valables de soupçonner les autorités ukrainiennes de tenter de falsifier les élections pour améliorer leur propre résultat", a fait remarquer Constantin Zatouline.

    Selon lui, si l'on n'agit pas activement pour mettre fin à cette pratique au cours de la période qui reste avant les élections, certains partis et blocs pourraient ne pas franchir la barre des 3%, notamment le Parti populaire de Vladimir Litvine, le parti de Natalia Vetrenko, ainsi que le bloc "Ne tak" de Leonid Kravtchouk.

    "La plupart de ces partis sont opposés au pouvoir et la question de savoir s'ils seront représentés au parlement se pose en dizaines de milliers de voix", a résumé le député.

    Le destin de la coalition qui sera créée à la Rada suprême (parlement) et qui devra former ensuite le gouvernement ukrainien dépend du destin de ces partis, a fait remarquer Constantin Zatouline.

    Lire aussi:

    Une étude russe pointe l’absence de pluralisme de la presse US sur les élections en Russie
    Les experts russes ont des témoignages de l’intervention US à son processus électoral
    Ne parlant pas l’ukrainien, ce député de la Rada se voit interdire de parler le russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik