Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'audimat désignera le vainqueur du litige entre les prétendants au titre de dauphin du président

    Russie
    URL courte
    0 02
    MOSCOU, 30 mars - RIA Novosti. Le Kremlin étudie attentivement le classement au box-office des successeurs potentiels du président, écrit la Nezavissimaïa gazeta.

    Le directeur d'un service sociologique a confié qu'on lui avait passé commande d'études en la matière. Selon un de ses collègues, dans l'administration présidentielle on recourt aux chiffres fournis par plusieurs agences de sondage pour s'informer.

    En attendant, on aurait tort d'absolutiser les chiffres donnés par les sociologues. Il y a seulement dix ans la population invitée à noter les politiques déclarait que les décisions des autorités étaient compréhensibles pour elle. A l'époque on n'avait pas encore appris à glisser les problèmes politiques sous le tapis. Mais aujourd'hui les Russes n'ont que la télévision pour pouvoir se faire une idée de ceux qui sont à la tête du pays et au Kremlin on en est parfaitement conscient. Voilà pourquoi ceux qui ont été désignés "prétendants" sont si fréquemment présents sur le petit écran.

    Deux d'entre eux, le premier vice-premier ministre Dmitri Medvedev, et le vice-premier ministre et ministre de la Défense, Sergueï Ivanov, y sont omniprésents, fait remarquer le directeur de la fondation Opinion publique, Alexandre Oslon. Cependant, selon cette institution les scores audimat de ces deux prétendants sont plus que modestes tout simplement "parce que la forme et le contenu de leur discours ne suscitent aucun écho chez les gens", relève Alexandre Oslon.

    En ce qui concerne le dauphin aucun choix définitif n'a été fait, souligne la directrice de l'Institut de politique appliquée, Olga Krychtanovskaïa. "Des gens nouveaux apparaissent, auxquels les téléspectateurs ne sont pas encore habitués. Par exemple, le directeur de l'appareil du gouvernement, Sergueï Narychkine. Cet homme lui aussi figure sur la liste", fait remarquer l'experte en ajoutant que l'on y trouve aussi le patron des RJD (Chemins de fer de Russie), Vladimir Iakounine, et le directeur de l'administration du Kremlin, Sergueï Sobianine. "C'est là un vieux procédé que celui de choisir un dauphin parmi quatre ou cinq personnes. Par conséquent maintenant ce qui importe c'est de suivre ceux que l'on commence à montrer à la télévision", dit la sociologue.

    Lire aussi:

    Les éventuels successeurs de Vladimir Poutine nommés
    Le Kremlin commente le sondage sur un candidat inexistant au poste de Président russe
    Les entretiens Poutine-Macron passés au crible par le Conseil de sécurité russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik