Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Géopolitiquement, la Russie a un rôle naturel d'intermédiaire dans le "dialogue des civilisations" (expert)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 30 mars - RIA Novosti. Géopolitiquement et historiquement, la Russie devra jouer le rôle d'intermédiaire et de "pont" dans le "dialogue des civilisations", a indiqué, dans un entretien à RIA Novosti jeudi, le président de l'Institut russe du Proche-Orient Evgueni Satanovski.

    "D'un point de vue géopolitique et historique, la Russie est un "pont" et un "carrefour" entre Est et Ouest, et entre Nord et Sud", a indiqué l'expert.

    Selon lui, en témoignent notamment les rapports de partenariat que la Russie entretient à la fois avec l'Occident et le monde musulman.

    L'expert estime en même temps que la Russie, tout en jouant un rôle actif dans le "dialogue des civilisations", n'aspire pas à imposer sa domination ou à occuper des positions de leader, et applique de surcroît une "politique réfléchie et lucide".

    Les pays du monde islamique, a rappelé l'expert russe, se montrent particulièrement sensibles envers l'aspiration au leadership manifestée par les grandes puissances actuelles et d'hier, considérant cette aspiration comme une déclaration de supériorité.

    "Dans un dialogue, si celui-ci se poursuit avec succès, il ne peut y avoir de leader, sinon il se transforme en monologue. Propageant leur idée de "leadership américain", les Etats-Unis n'ont fait que détériorer leurs rapports avec bon nombre de pays", a expliqué le chercheur russe.

    L'idée d'un "pont entre civilisations" dont le rôle pourrait être joué par la Russie a été exposée lors de la première rencontre du Groupe de vision stratégique "La Russie et le monde islamique", qui s'est réuni cette semaine à Moscou. Des personnalités publiques et des hommes politiques de 20 pays islamiques y ont pris part. Le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Russie, l'académicien Evgueni Primakov, présidait cette rencontre.

    Lire aussi:

    Comment le pont de Crimée influencera-t-il les liens russo-syriens?
    Russie: le pont entre la Crimée et le Kouban reçoit son nom officiel
    Les infrastructures vieillissantes sont «un problème commun pour l’ensemble de l’Europe»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik