Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Il ne convient pas de qualifier le racisme de "hooliganisme" (religions)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 30 mars - RIA Novosti. Les participants à la table ronde "Au nom du respect de la religion et de la tolérance" qui s'est tenue jeudi à RIA Novosti ont déclaré qu'il était inadmissible de qualifier le fascisme de "hooliganisme".

    Ils exposeront leurs propositions sur la lutte contre la xénophobie dans le pays dans une lettre ouverte qu'ils adresseront aux dirigeants russes.

    "Je suis certain que les idées énoncées aujourd'hui et formulées dans une lettre ouverte aux dirigeants de notre pays seront un bon conseil pour nos dirigeants, qu'elles les aideront à guérir la Russie d'une grave maladie: la xénophobie", a déclaré Oumar-khazrat Idrissov, président de la Direction spirituelle des musulmans de la région de Nijni-Novgorod.

    Selon lui, la Russie ne doit pas glisser dans l'abîme sanglant du fascisme, de la xénophobie et de l'intolérance", il est nécessaire de mettre tout en �uvre "pour que les gens des différentes religions et ethnies se respectent et s'aiment".

    "Dans nos villes, les étudiants étrangers ont peur de sortir dans la rue, les gens craignent d'aller dans les synagogues et dans d'autres temples de peur de se faire agresser", a déclaré Oumar-khazrat Idrissov. "Est-ce du hooliganisme? Jusqu'à quand allons-nous qualifier les forfaits des énergumènes fascisants de hooliganisme? J'ai été bouleversé en apprenant le verdict prononcé par la cour d'assises contre les assassins d'une petite fillette tadjike. Il s'avère qu'ils ne sont coupables que de hooliganisme!", se désole le chef musulman.

    Tous les experts estiment unanimement qu'il n'y a pas d'alternative raisonnable au dialogue entre les civilisations, et à la coopération qui enrichit les cultures chrétienne et islamique.

    Lire aussi:

    Coupe du monde de foot, la Russie saura-t-elle relever le défi sécuritaire?
    Des hooligans anglais promettent la «Troisième Guerre mondiale» aux Russes
    Hooligans et terroristes, qu'ont-ils en commun?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik