Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Des dizaines d'usines publiques russes s'adonnent à la contrefaçon

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 4 mai - RIA Novosti. Les associations américaines de fabricants de produits vidéo et musicaux, de logiciels et de médicaments réclament la fermeture totale des usines russes produisant des articles piratés, écrit le Biznes.

    Cette revendication pourrait s'avérer irréalisable du moment que le gros des contrefaçons est débité dans des entreprises à accès strictement limité, même pour les organes judiciaires.

    Selon le chef de la représentation de la Fédération internationale des producteurs de phonogrammes en Russie et dans la CEI, Igor Pojitkov, en 2005 des produits contrefaits - 1.100 désignations au total - dans 25 usines russes ont été saisis dans près de 30 pays. Au 1er janvier de l'année dernière 34 usines en Russie produisaient des supports optiques, mais au 1er mai 2006 on en recensait déjà une cinquantaine. 39 opérations menées en 2002-2005 par les organes judiciaires se sont soldées par la confiscation de plus de 7,5 millions de CD musicaux et de DVD. Cependant, dans cinq cas seulement les coupables ont été condamnés à des peines assorties du sursis, dans douze autres les dossiers ont été classés sans suite pour absence de corps du délit. Dans trois cas la production saisie a été restituée à l'usine.

    Il est peu probable que la revendication principale de la Business Association des Etats-Unis - la fermeture des usines sortant des produits piratés - soit satisfaite. La part du lion des produits contrefaits est fabriquée dans 42 usines d'Etat, dont bon nombre sont secrètes et par conséquent inaccessibles même aux représentants des organes judiciaires. "La journée, ces entreprises fabriquent des produits légaux, mais la nuit les machines fonctionnent pour le marché parallèle", constate Alexeï Portanski, directeur du Bureau d'information pour l'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

    Quoi qu'il en soit, les fonctionnaires russes sont optimistes quant à l'aboutissement des négociations sur l'adhésion de la Russie à l'OMC. Un optimisme d'ailleurs partagé par les experts. "Aux Etats-Unis on est conscient qu'objectivement il est impossible de remporter une victoire totale sur les pirates, indique Anatoli Martynov, directeur général du Centre de la politique et du droit commercial. Chez eux aussi il y a des entreprises clandestines et les mêmes problèmes se posent aussi avec la Chine".

    Lire aussi:

    L'industrie syrienne se réveille de son sommeil
    Emmanuel Macron hué à l’usine Whirlpool d’Amiens (vidéo)
    Un homme ouvre le feu à Moscou, une personne tuée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik