Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie accorde une aide de 10 millions de dollars à la Palestine (MID)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 4 mai - RIA Novosti. La Russie a accordé jeudi une aide financière de 10 millions de dollars à l'Autorité palestinienne, a annoncé jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Le gouvernement russe a décidé d'accorder une aide financière urgente de 10 millions de dollars à l'Autorité palestinienne compte tenu de l'aggravation de la situation socio-économique et humanitaire dans les territoires palestiniens", lit-on dans un communiqué du service de presse du ministère.

    La Russie a versé ce jeudi "la somme indiquée sur le compte de la chancellerie du chef de l'Autorité palestinienne conformément à une entente intervenue entre les deux parties".

    Cette action de Moscou "tient compte de la position formulée notamment par le quartette proche-oriental dans sa déclaration du 30 mars 2006", selon le communiqué.

    L'aide financière est destinée à la réalisation de programmes sociaux et humanitaires, en tout premier lieu dans la santé publique et l'éducation. Ils seront notamment transférés à des établissements médicaux et d'enseignement palestiniens.

    Ces programmes prévoient entre autres des mesures de lutte contre les maladies infectieuses, la grippe aviaire, l'achat de vaccins et d'autres médicaments.

    La Russie contrôlera les dépenses, a assuré le ministère.

    Dans le même temps, Moscou espère que "les autres donateurs trouveront des formes convenables d'octroi d'une assistance aux Palestiniens pour prévenir une catastrophe humanitaire dans les territoires palestiniens et empêcher de saper les activités de l'Autorité palestinienne qui constitue une des réussites du processus de paix", a conclu le ministère.

    Lire aussi:

    Poutine: la Palestine et Israël doivent combattre ensemble le terrorisme
    Transfert de l’ambassade US à Jérusalem: la Palestine rappelle son ambassadeur aux USA
    Le plan de paix US n’est pas le «deal du siècle» mais la «gifle du siècle»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik