Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Début de la lecture du message présidentiel à l'Assemblée fédérale de Russie

    Russie
    URL courte
    Message du président Poutine à l’Assemblée fédérale (2006) (30)
    0 01

    MOSCOU, 10 mai - RIA Novosti. Le président russe, Vladimir Poutine, a commencé mercredi à 12h00 la lecture de son message annuel à l'Assemblée fédérale, selon des sources officielles.

    Outre les députés et les sénateurs, la Salle de marbre du Grand palais du Kremlin rassemble les membres du gouvernement, les présidents de la Cour constitutionnelle, de la Cour suprême et de la Cour supérieure d'arbitrage, le procureur général de Russie, le président de la Commission électorale centrale, le président de la Cour des comptes, les membres du Conseil d'Etat et les chefs des principales confessions.

    Les dirigeants de la Chambre civile de Russie, structure sociale créée à la fin de l'année dernière pour contrôler l'activité du pouvoir, ont été pour la première fois invités à la lecture du message.

    Plus d'un millier de personnes ont été invitées au Kremlin à cette occasion. Quelque 400 journalistes russes et étrangers ont été accrédités pour assurer la couverture de l'événement.

    Il s'agit du septième message présidentiel adressé au parlement par Vladimir Poutine et du 13e dans l'histoire du présidentialisme en Russie.

    L'intervention du président est retransmise en direct par la chaîne de télévision Rossia ainsi que par les radios Radio Rossii et Maïak. Le message est également diffusé en ligne sur le site officiel du chef de l'Etat.

    La politique extérieure sera le thème essentiel du message, selon une source émanant du Kremlin.

    Dossier:
    Message du président Poutine à l’Assemblée fédérale (2006) (30)

    Lire aussi:

    Poutine: l’opération en Syrie a démontré les capacités accrues des Forces armées russes
    Trump appelle Poutine pour le remercier après sa conférence de presse
    En direct: Vladimir Poutine passe son 13e grand oral devant les journalistes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik