Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie puissance contemporaine, mais puissance régionale

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 8 juin - RIA Novosti. Un sondage effectué dans 9 pays d'Europe, d'Amérique et d'Asie place la Fédération de Russie à la sixième place parmi les puissances contemporaines, écrit la Nezavissimaïa gazeta.

    Les experts russes reconnaissent que le pays est devenu une puissance de niveau régional.

    Lors du sondage Gallup - TNS-emnid pour la Fondation Bertelsmann (10.000 personnes ont été interrogées au Brésil, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Inde, en Russie, en Chine, aux Etats-Unis, en France et au Japon), la Russie a été qualifiée de grande puissance par 27% des sondés, les Etats-Unis par 81%, la Chine par 45%, le Japon par 37% et la Grande-Bretagne par 32%.

    La majorité des sondés ont cité, parmi les attributs d'une grande puissance, la stabilité, la puissance économique, l'efficacité du système éducatif et le potentiel des recherches scientifiques. Seuls 20% des sondés ont inclus la puissance militaire parmi ces facteurs. Pour la Russie, cet indice est de 29%.

    Les résultats du sondage diffèrent entre Russes et citoyens des autres pays. Près de la moitié des personnes interrogées en Russie (45%) considèrent leur pays comme une grande puissance. Rien d'étonnant, estime Evgueni Gavrilenkov, principal économiste de la société de gestion Troïka Dialog. "Objectivement, l'appartenance de la Russie au G8 n'est pas, peut-être, tout à fait méritée, compte tenu de sa production industrielle, mais elle reste une puissance nucléaire et l'un des plus grands fournisseurs de matières énergétiques", souligne l'expert.

    Selon Mikhaïl Deliaguine, directeur scientifique de l'Institut des problèmes de la mondialisation, la Russie a effectivement perdu sa place à l'échelle globale, descendant à un niveau de puissance régionale: "Par conséquent, la sixième place qui lui est attribuée par les étrangers est assez bonne. On peut comprendre les Russes: nous pensons plus souvent à nous-mêmes, c'est pourquoi notre foi est bien plus grande".

    D'ailleurs, à l'avenir, la Russie peut renforcer ses positions. Selon Evseï Gourvitch, chef du Groupe des experts économiques, la Russie a des chances réelles non seulement de se maintenir, mais aussi de progresser sur tous les indices, "il ne faut pas oublier d'autres prétendants, comme par exemple l'Inde".

    Lire aussi:

    Leadeur économique mondial: la Chine battrait les USA d'ici 2032
    Nouvelles sanctions, la Russie dit... merci et garde le cap
    Quels sont les «amis» et les «ennemis» de la Russie? Un sondage répond
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik