Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le Hezbollah mise sur ses "remarquables missiles" (Izvestia)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 18 juillet - RIA Novosti. Le mouvement radical chiite libanais Hezbollah (Parti de Dieu) entend poursuivre la guerre contre Israël. Son chef, cheikh Hassan Nasrallah, a exhorté les pays arabes "à soutenir les partisans qui se battent contre l'ennemi sioniste".

    Comment le Hezbollah justifie-t-il les inévitables victimes que cette guerre fait parmi la population civile? Quels objectifs poursuit-il? Des réponses ont été données à ces questions dans une interview accordée au quotidien Izvestia par Ahmed Melli, membre du Conseil politique de ce mouvement.

    Question: Des dizaines d'innocents meurent chaque jour au Liban mais vous continuez de réclamer la libération des Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes.

    Réponse: Ce n'est pas nous qui avons commencé la guerre mais l'organisation terroriste d'Israël. De plus, dans les prisons israéliennes il y a aussi des détenus libanais. Pour deux soldats israéliens on en a fait tout un plat, mais on ne prête aucune attention aux dizaines de milliers de détenus. Nous luttons pour qu'Israël libère notre territoire. Si des fascistes occupaient Kaliningrad ou encore Paris, je ne pense pas que les Européens préconiseraient un "règlement négocié".

    Q. Il suffirait que vous libériez les soldats israéliens pour sauver les vies de nombre de vos compatriotes.

    R. Bon, c'est vrai, nous avons fait prisonniers deux militaires. Alors qu'on s'adresse à nous. Non, les sionistes ont préféré bombarder la population civile. Ils ont peur de nous affronter face-à-face, ils tirent des missiles, lancent des raids aériens. Ils ne veulent pas se mesurer directement aux modjahedines. Evidemment, le Hezbollah ne surestime pas ses potentialités, mais, croyez-moi, nos "remarquables missiles" nous permettent énormément de choses.

    Q. Vous allez bombarder Tel-Aviv?

    R. Nous envisageons les mesures les plus extrêmes pour défendre notre pays. Pour la première fois le peuple libanais prend des villes israéliennes pour cibles. Jusqu'ici c'était toujours le contraire qui se produisait: les Israéliens tuaient impunément des arabes. Le Hezbollah est sûr de triompher.

    Q. Vous accepteriez de négocier avec l'ONU?

    R. Nous sommes opposés à la coopération avec cette organisation et avec d'autres organisations internationales manipulées par les Etats-Unis. Il y a quelques jours, les habitants d'un village du Sud-Liban ont demandé de l'aide à une antenne locale de l'ONU. On leur a dit; "Allez-vous en". Par la suite ces gens ont été tués.

    Q. Où détenez-vous les soldats israéliens? Où se cachent les dirigeants du Hezbollah?

    R. Je ne peux pas vous le dire.

    Q. Vous bénéficiez d'une aide de l'étranger?

    R. Nous sommes soutenus par tous les peuples libres qui luttent contre l'hégémonie de l'impérialisme. Ce ne sont pas seulement la Syrie et l'Iran, il y a aussi le Koweit, le Bahreïn, la Jordanie. Je suis sûr que dans les capitales européennes on compatit aussi avec nous.

    Q. Etes-vous conscient des risques que comporte un affrontement armé avec Israël?

    R. J'espère que l'idée que l'on a du Hezbollah dans le monde changera. Au moins en Europe parce que l'on a rien à attendre de l'Amérique.

    Lire aussi:

    «Cauchemar d’Israël»: le renforcement de l'influence du Hezbollah au Liban alarme Tel Aviv
    L’aviation de guerre israélienne a mené deux raids à la frontière libano-syrienne
    Le chef de Tsahal sait quand une «guerre dévastatrice» avec le Hezbollah aurait lieu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik