Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La course des lobbies d'armements (Vremia novosteï)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 18 juillet - RIA Novosti. La Russie pourrait tenir non pas un, mais deux salons aéronautiques. C'est en tout cas ce qui ressort de l'analyse du bilan de l'Exposition d'armes, de matériels de guerre et de munitions qui s'est achevée la semaine dernière à Nijni Taguil, dans l'Oural, rapporte le journal Vremia novosteï.

    Cette année le comité d'organisation de Russian ExpoArms-2006 avait pour la première fois ajouté l'aviation au programme de cette manifestation qui depuis 1999 est une aire de présentation des produits des entreprises militaires ouraliennes spécialisées dans la fabrication d'armements pour les troupes terrestres.

    C'est ainsi que les organisateurs de Russian ExpoArms ont répondu aux reproches formulés au cours de l'exposition de 2004. A l'époque on avait incriminé au salon l'absence d'innovations. Certes, les organisateurs avaient invoqué des raisons objectives à cela: de 2002 à 2004, le comité d'organisation présidé par le gouverneur de la région Sverdlovskaïa, Edouard Rossel, avait eu toutes les peines du monde à maintenir l'exposition à flot.

    En effet, il y a quatre ans le gouverneur de la région de Moscou, Boris Gromov, avait décidé d'organiser une exposition de matériels de guerre terrestres à Krasnoarmeïsk, dans les environs de la capitale russe et pour ce faire il avait rapidement obtenu le soutien des autorités fédérales (la nouvelle Exposition internationale d'armements terrestres-2006 se tiendra du 2 au 6 août). Pour Russian ExpoArms, cela pouvait se traduire par la perte de son statut international et sa régression au niveau régional. Au cours de la lutte les parties ont recouru aux services des lobbies d'armements.

    Finalement, Russian ExpoArms a conservé son statut. Quant au directeur de l'Agence fédérale russe pour l'industrie, Boris Aliochine, il a tenu les propos que l'on attendait justement à Nijni Taguil: il n'y a aucun sens à mettre sur pied une autre exposition d'armements pour contrebalancer le salon ouralien du moment que Russian ExpoArms existe déjà et que sa notoriété est mondiale.

    Les experts relèvent que la démarche tactique consistant à présenter des matériels aéronautiques à Russian ExpoArms était le seul moyen de sauver la manifestation ouralienne. C'est que ces dernières années l'intérêt de la clientèle se porte de plus en plus sur l'aviation au détriment des armes terrestres. Ce n'est pas un hasard si à l'issue de 2005 le leadership des exportations d'armes ouraliennes était détenu par l'entreprise OKB Novator spécialisée dans la construction de missiles. Elle a détrôné Ouralvagonzavod bien connue par ses chars T-90S et qui désormais deuxième.

    Lire aussi:

    Le Salon international d’armements Gulf Defence & Aerospace 2017
    L’exposition industrielle à Damas redonne espoir aux Syriens
    Le salon international d’armements Defence Services Asia en Malaisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik