Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les coprésidents de la CCM pour le règlement osséto-géorgien insistent sur la tenue de sa réunion

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    TBILISSI, 18 juillet - RIA Novosti. Les coprésidents russe et géorgien, Youri Popov et Gueorgui Khaïndrava, de la Commission de contrôle mixte (CCM) pour le règlement osséto-géorgien estiment que la prochaine réunion de la CCM prévue pour fin juillet doit se tenir obligatoirement.

    (L'Ossétie du Sud est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie - NDLR.)

    "Dans la situation présente, il est absolument inadmissible qu'une réunion de la CCM soit de nouveau torpillée. La Russie entend prendre toutes les mesures indispensables à ce que cette réunion ait lieu à Moscou dans les plus brefs délais", a déclaré mardi à RIA Novosti l'ambassadeur itinérant du ministère russe des Affaires étrangères (MID), Youri Popov.

    Le diplomate s'est dit certain que, prévue pour fin juillet à Moscou, "la réunion de la CCM est d'autant plus nécessaire dans le contexte d'une tension de plus en plus attisée autour du conflit osséto-géorgien et vu l'état actuel des relations bilatérales entre la Russie et la Géorgie".

    Dans leur déclaration conjointe en date du 17 juillet dernier, les coprésidents de la CCM soulignent qu'un règlement négocié de ce problème n'a tout simplement pas d'alternative et condamnent vigoureusement les attentats terroristes en Ossétie du Sud. Selon Youri Popov, toutes les parties se rendent bien compte que "n'importe quelle action tendant à torpiller le processus de paix dans le cadre du règlement du conflit se trouve en contradiction flagrante avec les tâches consistant notamment à maintenir la stabilité et à renforcer la sécurité tant dans la zone du conflit que sur l'ensemble du Caucase".

    "La Commission de contrôle mixte est à ce jour la seule structure qui est effectivement en train de régler les problèmes et a même enregistré certains progrès en la matière. Aussi, les travaux de la CCM doivent-ils reprendre au plus vite", a signalé le diplomate russe.

    Selon les coprésidents de la CCM, la reprise des travaux de la Commission est parfaitement indispensable "pour la sauvegarde de la paix et de la stabilité dans la zone du conflit, pour le renforcement de la confiance entre les parties, pour la recherche de solutions réciproquement acceptables des litiges".

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik