Russie

La Russie confirme ses anciens contrats avec l'Iran et en conclut de nouveaux (Vedomosti)

Russie
URL courte
0 10
S'abonner
MOSCOU, 19 septembre - RIA Novosti. Le directeur de l'Agence atomique russe, Sergueï Kirienko, a déclaré aux journalistes accrédités à la session de l'AIEA à Vienne que le démarrage physique de la centrale de Bouchehr aurait lieu dans un an, en septembre 2007, et sa mise en exploitation, quelques mois plus tard. (Son prédécesseur, Alexandre Roumiantsev, avait annoncé d'autres dates : le milieu de 2006 et la première moitié de 2007 respectivement).

Sergueï Kirienko a été amené à faire cette déclaration parce que l'élite politique iranienne se montrait de plus en plus mécontente des incessants reports de la date du démarrage de la centrale, estime le directeur général du Centre d'étude de l'Iran contemporain, Radjab Safarov. A Téhéran, on a l'impression que la Russie fait durer délibérément les travaux pour utiliser Bouchehr dans ses jeux diplomatiques avec l'Iran et l'Occident, estime l'expert.

La déclaration de M.Kirienko avait vraisemblablement pour but de démontrer la détermination de Moscou à achever le chantier en dépit de la pression exercée par les Etats-Unis, estime Alexeï Malachenko, du Centre Carnegie de Moscou.

Un nouveau projet est maintenant sur le point d'aboutir. La société de leasing aéronautique Iliouchine Finance Co a signé samedi avec Iran Air Tour un avant-contrat de livraison de cinq avions de ligne Tu-204. Le contrat définitif, évalué à 200 millions de dollars, sera signé avant le 15 décembre. Ce ne sera pas un contrat de leasing financé par un crédit du gouvernement russe, comme c'était le cas pour les livraisons à Cuba, mais un achat direct. Les appareils seront livrés à partir de juillet 2008 au rythme d'un avion par mois. L'achat de quatre autres Tu-204 reste en option. L'année prochaine deux Il-96 seraient cédés à bail aux Iraniens et, s'ils les trouvent à leur goût, des appareils neufs de ce type seront commandés. En perspective, des négociations doivent s'ouvrir sur la livraison de nouveaux court-courriers An-148 et Sukhoi Superjet 100. Si tous les projets de livraison de matériel aéronautique russe à l'Iran sont réalisés, leur montant total excédera un milliard de dollars.

Une source proche de Rosoboronexport (société publique russe d'exportation d'armements) ajoute qu'un autre contrat, portant sur la livraison de missiles aériens Tor M1, d'un prix avoisinant 1 milliard de dollars, continuait d'être réalisé avec succès. (Le missile modernisé Tor M1 est un système de cinquième génération, très efficace contre tous les types d'avions, d'hélicoptères, ainsi que contre les missiles de croisière et les drones. Il est tout aussi efficace contre les missiles de précision. Sa zone d'action a été élargie et sa portée en altitude a été augmentée de six à dix km. D'autre part, le Tor M1 est équipé d'un système anti-leurres perfectionné. Le missile a été présenté au Salon aérospatial MAKS-2005).

Lire aussi:

Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Adopté par un couple russe, ce puma mène une vie de chat domestique – photos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik