Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Un sous-marin et un escorteur mis en chantier vendredi à Saint-Pétersbourg

    Russie
    URL courte
    0 110
    SAINT-PETERSBOURG, 10 novembre - RIA Novosti. Le commandant en chef de la Marine de guerre russe, Vladimir Massorine, assistera vendredi à Saint-Pétersbourg à la mise en chantier d'un sous-marin et d'un escorteur, a annoncé le porte-parole de l'amiral, Igor Dygalo.

    Il s'agit d'un sous-marin diesel-électrique de quatrième génération qui portera le nom de la ville russe de Sébastopol. Son achèvement est prévu pour 2010.

    Le "Sébastopol" est le troisième navire du projet 677 conçu au Bureau d'études "Roubine" pour le compte de la Marine de guerre russe.

    La première unité de cette série est le "Sankt-Peterbourg" qui effectue actuellement ses essais de navigation. Le deuxième submersible, baptisé "Kronchtadt", est en cours de construction et ils devrait être livré en 2009.

    Les sous-marins du projet 677 se distinguent par leurs performances élevées, leur furtivité et leur grande autonomie. Par rapport aux navires des projets précédents, les sous-marins de quatrième génération ont un niveau de bruit plusieurs fois moins élevé, ils sont équipés de systèmes assurant la sécurité écologique.

    Les sous-marins du projet 677 déplacent 1.765 tonnes en surface et 2.650 tonnes en immersion. Leur vitesse est de 21 noeuds. Ils peuvent plonger jusqu'à moins 250 mètres. Ces submersibles sont dotés de six tubes lance-torpilles et peuvent emporter 18 torpilles et missiles de croisière ainsi que des mines.

    Le même jour l'escorteur "Staïki" sera mis en chantier à l'usine Severnaïa. Il est la troisième unité d'une série de corvettes du projet 20380 du bureau d'études Almaz.

    La première unité, le "Steregouchtchi", a été lancée au mois de mai 2006. Les escorteurs du projet 20380 déplacent 2.000 tonnes, ils filent 27 noeuds et ont un équipage de 100 hommes. La technologie stealth qui a été utilisée pour la construction de ces navires les rend indétectables par les radars.

    Lire aussi:

    Les forces sous-marines russes attendent de grands renforts
    Le sous-marin nucléaire russe Kazan mis à l’eau
    La Marine militaire russe recevra 40 nouveaux navires en 2017
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik