Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La Russie s'efforce d'obtenir l'extradition des personnes coupables de crimes sur son territoire

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie fait tout son possible pour obtenir l'extradition des personnes suspectes et accusées de crimes commis sur son territoire, notamment Akhmed Zakaïev et Boris Berezovski, a déclaré aux journalistes le ministre russe de la Justice Vladimir Oustinov, répondant à la question de savoir s'il espérait que la Russie obtiendrait l'extradition de Zakaïev et de Berezovski.

    MOSCOU, 10 novembre - RIA Novosti. La Russie fait tout son possible pour obtenir l'extradition des personnes suspectes et accusées de crimes commis sur son territoire, notamment Akhmed Zakaïev et Boris Berezovski, a déclaré aux journalistes le ministre russe de la Justice Vladimir Oustinov, répondant à la question de savoir s'il espérait que la Russie obtiendrait l'extradition de Zakaïev et de Berezovski.

    Selon le ministre, certains Etats refusent d'extrader les personnes suspectes et accusées, en arguant de ce que la législation en vigueur sur leur territoire ne comporte pas de clause ad hoc.

    Akhmed Zakaïev, ancien vice-premier ministre tchétchène à l'époque d'Aslan Maskhadov, est accusé aux termes de 13 paragraphes du Code pénal de Russie.

    Il réside actuellement en Grande-Bretagne. A la fin de 2002, les autorités russes avaient officiellement demandé aux autorités britanniques d'extrader Akhmed Zakaïev. Cependant, après avoir étudié toutes les circonstances de l'affaire et les preuves fournies de l'implication d'Akhmed Zakaïev dans l'activité terroriste, le 13 novembre 2003, le tribunal de Londres refusa de le remettre à la Justice russe.

    La Russie avait déclaré qu'elle exigerait la révision de cette décision.

    L'ancien oligarque Boris Berezovski a reçu le statut de réfugié politique en Grande-Bretagne en 2003, malgré la demande du Parquet général de Russie de l'extrader vers la Russie où il est accusé d'escroquerie à grande échelle et de détournement de fonds.

    En mars 2006, le Parquet général de Russie a adressé à Londres une nouvelle demande d'extradition de Boris Berezovski, car il est inculpé d'actions prévues à l'article "prise du pouvoir par la violence en violation de la Constitution russe".

    En janvier dernier, interviewé par la radio Echo de Moscou, Boris Berezovski avait déclaré qu'il envisageait le renversement du régime en Russie par la violence, après quoi le Secrétaire au Foreign Office Jack Straw a averti que ces propos de Boris Berezovski pourraient entraîner la révision de son statut de réfugié.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik