Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Un dernier hommage sera rendu lundi au maréchal de la Fédération de Russie Igor Sergueïev

    Russie
    URL courte
    0 02
    MOSCOU, 13 novembre - RIA Novosti. Le maréchal de la Fédération de Russie, Igor Sergueïev, décédé vendredi dans la 69e année des suites d'une leucémie, sera inhumé ce lundi.

    Les cérémonies funèbres commenceront à 10h00 au Centre culturel de l'Armée russe, place Souvorovskaïa.

    Le maréchal sera inhumé avec les honneurs militaires au cimetière Troekourov, dans le sud-ouest de Moscou.

    Le président russe, Vladimir Poutine, a fait parvenir samedi un télégramme de condoléances aux parents et proches d'Igor Sergueïev.

    "Igor Sergueïev a consacré sa vie au service de la patrie. Il a toujours été fidèle aux traditions du corps des officiers et mené une activité professionnelle exemplaire. Au moment des épreuves difficiles pour le pays il avait beaucoup fait pour renforcer la capacité défensive et la sécurité de la Russie", est-il souligné dans le télégramme présidentiel.

    Au mois de mai dernier le maréchal avait déclaré à RIA Novosti que la Russie et les pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI) étaient plus intéressés que les Etats-Unis à ce que l'Iran ne possède pas l'arme nucléaire.

    "Nos positions coïncident, nous sommes opposés à ce que l'Iran dispose de l'arme nucléaire et dans cela nous sommes plus intéressés que l'Amérique parce que les missiles dont dispose déjà l'Iran peuvent atteindre notre pays", avait dit Igor Sergueïev en ajoutant que la Russie et ses voisins étaient opposés à une intervention militaire contre l'Iran.

    Igor Sergueïev avait été nommé commandant en chef des Troupes balistiques stratégiques russes en 1992 et ministre de la Défense en 1997.

    Lire aussi:

    Le maréchal libyen Khalifa Haftar serait décédé à Paris
    Le maréchal libyen Khalifa Haftar demande l'aide militaire de la Russie
    L'aviation russe a frappé mardi le Front al-Nosra dans le gouvernorat d'Idlib
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik