Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le malaise de l'ex-premier ministre Gaïdar : une intoxication, selon les médecins russes

    Russie
    URL courte
    Décès de l'ancien premier ministre russe Egor Gaïdar (13)
    0 3 0 0

    Les médecins ne doutent pas qu'une intoxication ait été à l'origine du malaise de l'ex-premier ministre russe Egor Gaïdar mais peinent à en établir les causes exactes, a annoncé à RIA Novosti jeudi le porte-parole de M. Gaïdar, Valeri Natarov.

    MOSCOU, 30 novembre - RIA Novosti. Les médecins ne doutent pas qu'une intoxication ait été à l'origine du malaise de l'ex-premier ministre russe Egor Gaïdar mais peinent à en établir les causes exactes, a annoncé à RIA Novosti jeudi le porte-parole de M. Gaïdar, Valeri Natarov.

    Selon lui, il s'agit d'une intoxication "non naturelle" et les médecins ne pourront pas établir de diagnostic exact avant la semaine prochaine, lorsqu'ils disposeront du supplément d'information qu'ils ont demandé en Irlande où M. Gaïdar a été hospitalisé dans un premier temps.

    "Nos médecins attendent cette information. Dès qu'ils l'auront, elle sera analysée et confrontée à leurs données", a expliqué M. Natarov.

    Ex-premier ministre russe de 1991 à 1992 et directeur de l'Institut d'économie de transition, Egor Gaïdar, 50 ans, a été victime d'un malaise le 24 novembre dernier lors d'une conférence scientifique près de Dublin.

    M. Gaïdar a été hospitalisé d'urgence d'abord en Irlande et puis, dès son retour en Russie, à Moscou.

    Selon M. Natarov, M. Gaïdar ne projetait pas faire de déclarations politiques tonitruantes à Dublin. "Il est arrivé en Irlande pour prendre part à la cérémonie de présentation de son livre "La Chute de l'empire. Leçons pour la Russie contemporaine". Un débat sur les réalités russes était projeté", a-t-il ajouté.

    Le livre de M. Gaïdar n'est pas un ouvrage à scandale, il est en vente libre et sa première présentation s'est déroulée à Moscou au début de juin, a encore souligné M. Natarov.

    Dossier:
    Décès de l'ancien premier ministre russe Egor Gaïdar (13)

    Lire aussi:

    L’UE promet d’accueillir l’Irlande unifiée
    Après le Brexit, Londres ne veut pas de postes-frontières avec l’Irlande
    Voici pourquoi les Britanniques demandent massivement des passeports irlandais
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik