Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Gazprom veut améliorer son image à l'étranger (Kommersant)

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 16 janvier - RIA Novosti. Après la série de guerres du gaz entre la Russie et les pays de la CEI (Communauté des Etats indépendants) qui ont sapé la confiance des acheteurs occidentaux de gaz envers Gazprom, le monopole russe s'est posé pour objectif d'améliorer son image à l'étranger.

    On sait que Gazpromexport (filiale à 100 % de Gazprom) est en pourparlers avec le consortium des agences de relations publiques avec à sa tête PBN Company sur un contrat de trois ans pour une série d'actions publicitaires dans les pays de l'UE et aux Etats-Unis. En 2007, le consortium est prêt à payer pour sa réputation 11 millions de dollars supplémentaires. La campagne de Gazprom fait partie de la vaste campagne lancée par les autorités russes en vue d'améliorer l'image de marque du pays en Occident.

    Une source au courant de la transaction a expliqué que Gazpromexport voulait mettre l'accent sur le positionnement de la compagnie en tant que structure commerciale. "En Occident, Gazprom est étroitement associé au nom du président russe Vladimir Poutine et à son entourage politique. Mais la compagnie voudrait se positionner autrement", a déclaré la source.

    Selon Dmitri Sokur, directeur général de l'agence de relations publiques Sokur and Partners, 11 millions de dollars destinées à faire connaître l'activité de la compagnie sur le marché occidental est une somme insignifiante. "11 millions de dollars constituent probablement un prépaiement, le montant total des dépenses sera plus important", estime Sviatoslav Bytchkov, associé-gérant de la compagnie SPN Ogilvy PR.

    11 millions de dollars constituent près de 8 % du PR-budget de Gazprom pour 2007 qui était, en 2006, d'environ 140 millions de dollars.

    La campagne publicitaire de Gazprom en Occident peut faire partie d'une vaste campagne lancée par le Kremlin en vue d'améliorer l'image de la Russie. L'administration présidentielle étudie la liste des exécutants potentiels des contrats dans le cadre de cette campagne. D'après le quotidien, les sociétés des avocats Patton Boggs et Hongan & Hartson, les sociétés de relations publiques Weber Shandwick, Burson Marsteller, Barbour Griffith & Rogers, Ruder Finn, ainsi que Hill & Knowlton figurent parmi les prétendants au contrat. Le Kremlin doit faire son choix définitif au cours des prochains mois.

    RIA Novosti décline toute responsabilité quant au contenu des articles tirés de la presse.

    Lire aussi:

    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Nord Stream 2: le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik