Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Ukraine: l'égérie de la "révolution orange" se dresse contre Moscou (Vremia Novosteï)

    Russie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 11 avril - RIA Novosti. La scène politique occidentale s'est trouvé un nouvel idéologue des relations avec la Russie. L'influente revue américaine Foreign Affairs doit publier dans son prochain numéro de fin avril un article de Ioulia Timochenko, leader de l'opposition ukrainienne, intitulé "Contenir la Russie". Ce sujet a fait couler beaucoup d'encre dans la presse occidentale, mais rarement les réclamations vis-à-vis de Moscou ont été formulées de manière aussi concentrée et logique. L'important est que Ioulia Timochenko donne pour la première fois une réponse claire à la question, souvent posée par des stratèges et analystes occidentaux, de savoir comment se comporter avec la Russie qui s'est rétablie beaucoup plus tôt que prévu après la débâcle des années 1990.

    La passionaria de la "révolution orange" prétend que le Kremlin a perdu "le sens de la mesure" face à la croissance des revenus pétro-gaziers. Seule une politique de l'Occident bien agencée et menée tous azimuts - des problèmes de la démocratie au comportement avec les voisins en passant par la Tchétchénie, le Kosovo, l'Iran et le protocole de transit annexe à la Charte de l'énergie - est en mesure de la rappeler à l'ordre.

    Personne n'a osé jusqu'à présent clamer haut et fort la nécessité de revenir à la politique de dissuasion. Le parfum du "partenariat stratégique" que Moscou et l'Occident avaient proclamé sur les ruines de l'URSS se faisait toujours sentir. Désormais, il ne fait aucun doute que l'ex-numéro un du gouvernement ukrainien attirera beaucoup de partisans et sera vivement applaudie des deux côtés de l'Atlantique.

    Quoique signé par Ioulia Timochenko, le texte de l'article fait penser à George Kennan, l'un des principaux idéologues de la guerre froide, dont certains compatriotes semblent avoir collaboré à la rédaction de ce texte.

    L'apparition de cet article au plus fort de la nouvelle crise ukrainienne est on ne peut plus révélatrice. L'époque de Viktor Iouchtchenko, faible et enclin aux compromis, semble toucher à sa fin, et c'est Ioulia Timochenko, l'idéologue le plus intransigeant de la "révolution orange", qui se met au premier plan.

    Il semble bien que Ioulia Timochenko soit réellement prête à miser sur une politique antirusse et une aggravation des tensions géopolitiques. Dans ce contexte, Moscou pourrait avoir beaucoup de mal à résister à la tentation de s'immiscer dans les affaires de Kiev. Une nouvelle partie pourrait donc commencer sur l'échiquier ukrainien.

    Auteur: Fedor Loukianov, rédacteur en chef de la revue Russia in Global Affairs.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik