Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'inspection vétérinaire russe propose à l'UE de mener des "vérifications conjointes" en Pologne

    Russie
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 11 avril - RIA Novosti. Le Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor) a proposé à l'UE de mener des "vérifications conjointes" du système de sécurité sanitaire de la viande exportée par la Pologne.

    Les résultats de ces vérifications permettront de prendre une décision au sujet de la reprise éventuelle des importations de viande en provenance de la Pologne, a expliqué Rosselkhoznadzor sa proposition dans un communiqué mercredi.

    "Rosselkhoznadzor a proposé au Directorat général pour la protection de la santé et des consommateurs de la Commission des Communautés européennes de mener conjointement avec des experts de l'UE la vérification de la mise en oeuvre, par le Principal inspectorat vétérinaire de Pologne, des mesures visant à éliminer les défauts constatés lors de la vérification russo-polonaise en février dernier, et de contrôler en même temps l'état de certaines entreprises de transformation de viande en Pologne", peut-on lire dans le communiqué.

    La décision de mener une vérification conjointe a été prise par Rosselkhoznadzor après l'étude des matériaux de l'inspection russo-polonaise conjointe et de la documentation demandée en supplément auprès de la Commission européenne, sur l'état du contrôle vétérinaire public en Pologne.

    En novembre 2005, la Russie a frappé d'embargo provisoire les importations de viande et de légumes polonais, soupçonnant la Pologne de se livrer à la réexportation de denrées en provenance des pays présentant de forts risques sur le plan phytosanitaire et vétérinaire.

    Pour sa part, à la veille du sommet Russie-UE qui s'est déroulé à Helsinki en novembre 2006, Varsovie a opposé son veto au lancement des négociations sur un nouvel accord de partenariat et de coopération entre la Russie et l'UE, réclamant, comme préalable, la levée de l'embargo de Moscou sur les importations de viande et de légumes polonais.

    Dès le début, la Commission européenne a affirmé que la Russie n'avait pas de raisons de décréter cet embargo, estimant cette mesure "disproportionnée". Pourtant, la Commission a reconnu que la Pologne avait commis des "infractions" aux normes européennes réglementant les exportations de viande.

    Aux négociations des 12-13 mars à Moscou entre les représentants du Service fédéral russe de contrôle vétérinaire, de la Commission européenne, de l'Allemagne qui assume la présidence tournante de l'UE et de la Pologne, la Russie a formulé des griefs relatifs à la qualité des denrées alimentaires polonaises.

    Le Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire a proposé aux pays de l'UE de présenter à Moscou avant le 31 mars 2007 les données relatives à la teneur de substances nocives dans les produits alimentaires européens exportés vers la Russie en 2006 et le calendrier des contrôles européens à ce sujet pour 2007.

    Lire aussi:

    La Pologne bientôt privée de droit de vote au Conseil de l’UE?
    Réforme judiciaire: Bruxelles ouvre une procédure d'infraction contre Varsovie
    Comment Varsovie veut faire chanter Berlin avec les réparations de guerre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik