Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Crise politique en Ukraine: inquiétude à Gazprom sur le transit du gaz russe vers l'Europe

    Russie
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0 0

    Gazprom est inquiet de l'évolution de la situation en Ukraine par laquelle s'effectue une partie considérable du transit du gaz russe, lit-on dans un communiqué de la compagnie.

    MOSCOU, 13 avril - RIA Novosti. Gazprom est inquiet de l'évolution de la situation en Ukraine par laquelle s'effectue une partie considérable du transit du gaz russe, lit-on dans un communiqué de la compagnie.

    "Gazprom suit avec inquiétude l'évolution de la situation en Ukraine, car ce pays joue un rôle exceptionnel dans le transit du gaz russe vers les consommateurs européens", a déclaré le président du directoire du géant gazier, Alexeï Miller, cité dans le communiqué.

    Au cours de sa rencontre avec le ministre ukrainien du Combustible et de l'Energie Iouri Boïko, Alexeï Miller a confirmé l'intention de la partie russe d'accomplir tous ses engagements concernant les livraisons et le transit de gaz par le territoire de l'Ukraine en 2007, a annoncé Gazprom.

    Iouri Boïko a de son côté assuré que le gouvernement ukrainien contrôlait la situation dans le domaine économique et qu'il assurerait "la fiabilité et la stabilité du transit du gaz russe vers l'Europe".

    Les participants à la rencontre ont examiné les questions relatives aux livraisons courantes et à la balance gazière et se sont félicités du volume des livraisons de gaz à l'Ukraine et du transit du gaz russe vers les consommateurs européens au premier trimestre. Gazprom a souligné l'importance de la stabilité et de la prévisibilité de la politique ukrainienne dans le domaine des livraisons et du transit de gaz.

    La crise politique en Ukraine a éclaté à la suite du passage, le 23 mars, de 11 députés des groupes d'opposition de la Rada suprême (parlement) - le bloc pro-présidentiel Notre Ukraine et le bloc Ioulia Timochenko - à la coalition progouvernementale.

    Le 2 avril, le président Viktor Iouchtchenko a signé un décret sur la dissolution de la Rada suprême et fixé les élections anticipées au 27 mai. Les députés ne s'y sont pas pliés et ont adressé une requête à la Cour constitutionnelle.

    Les parties adverses attendent actuellement le verdict de la Cour constitutionnelle sur la conformité du décret présidentiel à la Constitution.

    En outre, le gouvernement Ianoukovitch refuse de mettre en oeuvre le décret de Viktor Iouchtchenko sur le financement des élections anticipées.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    «Revenez demain»: pourquoi l’UE évite les «négociations gazières»
    La Russie et l’Inde pourraient lancer un projet gazier d’envergure
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik