Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Manifestation à Saint-Pétersbourg: Matvienko exige l'examen minutieux des plaintes déposées par les manifestants

    Russie
    URL courte
    0 0 10

    La gouverneure de Saint-Pétersbourg Valentina Matvienko a exigé l'examen minutieux de toutes les plaintes pour violation des droits des citoyens au cours de la "Marche du désaccord" qui s'est tenue le 15 avril dans la capitale du Nord.

    SAINT-PETERSBOURG, 16 avril - RIA Novosti. La gouverneure de Saint-Pétersbourg Valentina Matvienko a exigé l'examen minutieux de toutes les plaintes pour violation des droits des citoyens au cours de la "Marche du désaccord" qui s'est tenue le 15 avril dans la capitale du Nord, a fait savoir à RIA Novosti le service de presse du gouvernement de la ville.

    Valentina Matvienko a mis l'accent sur la nécessité de protéger les droits des journalistes qui accomplissent leur devoir professionnel.

    D'après les données officielles de la Police régionale, environ 120 participants à la "Marche du désaccord" ont été interpellés dimanche à Saint-Pétersbourg. Environ 150 personnes ont participé à une bagarre près de la gare de Vitebsk. 120 d'entre elles ont été arrêtées. Au total, près de 500 personnes ont participé à l'action de l'opposition, a rapporté à RIA Novosti le service de presse de la police de Saint-Pétersbourg et de la région de Leningrad.

    Un meeting s'est tenu dimanche sur la place Pionerskaïa de Saint-Pétersbourg dans le cadre de la "Marche du désaccord". Après son achèvement, la plupart des participants se sont dirigés vers la station de métro Pouchkinskaïa. Cependant, une partie des manifestants s'est dirigée vers l'avenue Zagorodny et a essayé de forcer un cordon de police et de passer entre les cars barrant la rue. Une bagarre s'est déclenchée, des bouteilles en plastique et en verre ont été jetées en direction des policiers.

    En plus du meeting, les organisateurs de la "Marche du désaccord" à Saint-Pétersbourg voulaient tenir une manifestation interdite par le gouvernement de la ville en raison de "l'impossibilité d'assurer l'ordre public et la sécurité des participants à l'action".

    De nombreuses infractions à la législation avaient été commises au cours de la "Marche du désaccord" du 3 mars à Saint-Pétersbourg, a rappelé le parquet. 113 personnes avaient été interpellées et conduites au commissariat de police pour toutes sortes d'infractions.

    Lire aussi:

    Le trafic du métro de Saint-Pétersbourg rétabli après l’explosion
    Saint-Pétersbourg: Lavrov dénonce un «attentat ignoble»
    Explosion dans le métro de St-Pétersbourg: aucune piste écartée, selon Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik