Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Moscou invite à rendre le traité FCE conforme aux réalités présentes

    Russie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 18 avril - RIA Novosti. Le Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe (FCE) doit être mis en conformité avec les réalités présentes, a déclaré mercredi aux journalistes le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko, cité par le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    "Le "vieux" traité FCE toujours en vigueur n'est plus depuis longtemps qu'une mesure de confiance peu astreignante prévoyant l'échange d'informations et la visite de sites militaires", a-t-il indiqué.

    Dans le même temps, le traité FCE adapté, qui a été signé en 1999 mais qui n'est toujours pas en vigueur à cause de la position des pays de l'OTAN, s'éloigne des réalités. Pour aplanir ces contradictions, il faut régler le problème qui consiste à "rendre le traité FCE juridiquement conforme à la situation réelle", a relevé le vice-ministre.

    "Les Etats signataires du traité FCE devront définir leur position de principe", a poursuivi Alexandre Grouchko. "Les accords internationaux ne peuvent pas fonctionner dans des circonstances qui se distinguent radicalement de celles dans lesquelles ils ont été conclus", a-t-il dit.

    Le traité FCE est un des documents fondamentaux réglementant les rapports entre la Russie et l'OTAN. Sa version adaptée prend en compte les changements survenus dans l'Alliance de l'Atlantique Nord, notamment son élargissement à l'Est.

    La Russie est l'un des premiers pays à avoir signé ce traité. Une bonne partie des pays membres de l'OTAN refusent de le ratifier en raison du "non-accomplissement" par la Russie de ce qu'on appelle les accords d'Istanbul, plus précisément des engagements politiques pris concernant la présence militaire russe en Géorgie et en Moldavie. Moscou estime que cette partie des engagements pris à Istanbul n'a rien à voir avec le traité FCE adapté.

    La Russie a entièrement accompli ses engagements pris à Istanbul concernant le traité FCE et a ratifié le traité adapté, a rappelé M. Grouchko.

    "Malheureusement, les pays de l'OTAN n'ont pas suivi cet exemple et n'ont pas accompli leur bout de chemin", a résumé le vice-ministre russe.

    Lire aussi:

    Moscou: «nous ne voyons pas de signes montrant que l’Otan est prête à s’arrêter»
    Accusant les autres, les USA taisent leurs violations du traité Ciel ouvert
    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik