Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Lavrov attendu lundi à Luxembourg

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 21 avril - RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, rencontrera le 23 avril prochain à Luxembourg la "troïka" européenne, lit-on samedi dans un communiqué publié sur le site du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    Si tout se passe comme prévu, de Luxembourg, le chef de la diplomatie russe se rendra à Astana (Kazakhstan) pour y participer le 25 avril à une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères (CMAE) de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

    Du Kazakhstan, Sergueï Lavrov prendra l'avion à destination de Genève. Il y aura là le 26 avril la 62e session de la Commission économique pour l'Europe de l'Organisation des Nations Unies consacrée au 60 anniversaire de la fondation de cette commission onusienne.

    Les 26 et 27 avril à Oslo le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie participera à une réunion du Conseil conjoint permanent (CCP) Russie-Alliance de l'Atlantique Nord au niveau des chefs de diplomatie. A part cela, Sergueï Lavrov aura à Oslo des entretiens avec le premier ministre de la Norvège, Jens Stoltenberg et le ministre norvégien des Affaires étrangères, Jonas Gahr Stoere.

    Les plans des Etats-Unis de déployer en Europe Orientale des éléments de leur bouclier antimissile vont de toute évidence constituer l'un des thèmes majeurs de la discussion à la réunion du CCP Russie-OTAN à Oslo.

    Les Etats-Unis envisagent une éventuelle installation de certains éléments de leur système de défense antimissile (DAM/ABM) sur le territoire de la Pologne et de la République tchèque. Ces plans américains prévoient notamment le déploiement d'une dizaine de missiles anti-missiles sur le territoire de la Pologne et de radars ABM sur le territoire de la République tchèque. Washington prétend mettre en place son bouclier antimissile pour se protéger contre une éventuelle attaque balistique de part des Etats formant le soi-disant "axe du mal". Les Etats-Unis y classent notamment la Corée du Nord et l'Iran.

    La Russie a plus d'une fois exprimé sa préoccupation par les plans des Etats-Unis de déployer sur le territoire de la Pologne et de la République tchèque des éléments de leur bouclier antimissile. Moscou ne cache pas son attitude négative face aux intentions de Washington et estime que la mise en place en Europe d'une base antimissile américaine ne peut être considérée autrement qu'une substantielle modification de la configuration même de la présence militaire des Etats-Unis sur le continent européen.

    Lire aussi:

    L’Otan impose à la Norvège son bouclier antimissile
    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Moscou évoque une «riposte militaire» face au bouclier antimissile US en Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik