Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les deux candidats à la présidence en France peu opportuns pour la Russie (expert politique)

    Russie
    URL courte
    Présidentielle française (21)
    0 111

    La victoire aussi bien de Ségolène Royal que de Nicolas Sarkozy à la présidentielle française n'arrangerait guère la Russie, estime Alexandre Konovalov, directeur de l'Institut d'évaluations et d'analyse stratégiques.

    MOSCOU, 23 avril - RIA Novosti. La victoire aussi bien de Ségolène Royal que de Nicolas Sarkozy à la présidentielle française n'arrangerait guère la Russie, estime Alexandre Konovalov, directeur de l'Institut d'évaluations et d'analyse stratégiques.

    "A mon avis, que ce soit le leader du parti au pouvoir qui remporte la victoire, ou un représentant des socialistes, les rapports entre la France et la Russie ne s'amélioreront pas. Les uns et les autres ne conviennent pas à la Russie, aussi bien du point de vue des droits de l'homme, que de celui de toutes les exigences que nous présente actuellement l'Occident", a déclaré lundi Alexandre Konovalov dans une interview à RIA Novosti.

    Selon lui, à présent, la question principale est de savoir pour qui voteront les électeurs qui n'ont pas fait leur choix en faveur des deux leaders. "Le fait est que les partisans de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy ont déjà voté pour eux et ils voteront à peu près de la même façon au second tour", a-t-il dit. Ce sont eux qui détermineront le vainqueur.

    "Le démocrate centriste François Bayrou n'a pas encore invité son électorat à reporter ses voix sur tel ou tel candidat au second tour. Par contre, plusieurs représentants des partis de gauche, avant tout les communistes, ont déjà invité leurs électeurs à voter pour Ségolène Royal. Par conséquent, la question reste ouverte", a fait remarquer Alexandre Konovalov.

    "L'attitude à l'égard de la population allogène est le point le plus délicat et le plus ardu de la politique intérieure de la France. D'ailleurs, elle n'est pas tout à fait allogène car de nombreux émigrés vivent en France depuis des générations. Le problème de l'intégration des immigrés dans la société française est très complexe. Il est nécessaire depuis longtemps d'adopter une nouvelle approche des désaccords interethniques. C'est pourquoi le candidat qui saura redresser la situation présente méritera, selon les Français, le poste honorifique de président de la République", a souligné Alexandre Konovalov.

    Dossier:
    Présidentielle française (21)

    Lire aussi:

    Un «tueur de porte-avions» bientôt en dotation dans la marine de guerre russe
    La popularité d’Emmanuel Macron en chute de 5 points, selon les sondages
    Défaite du PS : faut-il sonner l’hallali ?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik