Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Kadyrov salue l'apport de Boris Eltsine à la renaissance russe

    Russie
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 25 avril - RIA Novosti. Le président de la république de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a souligné mercredi la contribution inestimable de Boris Eltsine, ancien président russe décédé lundi à l'âge de 76 ans, à la renaissance et la démocratisation de la Russie.

    "Un démocrate, un poids lourd de la politique dont le nom est associé à toute une époque de l'histoire mondiale a quitté ce monde", lit-on dans sa lettre de condoléance adressée au président russe Vladimir Poutine.

    "Boris Eltsine a apporté une contribution inestimable à la renaissance de l'Etat russe, à l'affirmation des principes de la liberté, de l'égalité en droits et de la souveraineté dans l'espace postsoviétique, à l'établissement d'un ordre mondial équitable. Son apport est comparable aux plus grands exploits des leaders historiques. Boris Eltsine a été un grand homme, un combattant infatigable de la démocratie et de la liberté", a souligné M. Kadyrov.

    Dans un télégramme adressé à Naïna Eltsina, la veuve du président défunt, M. Kadyrov a indiqué que le peuple tchétchène avait accueilli la nouvelle avec une immense tristesse.

    Le nom de Boris Eltsine "est indissociablement lié à l'histoire de la nouvelle Russie, au passage du pays à la démocratie. Il a connu l'une des périodes les plus compliquées de l'histoire russe en assumant la responsabilité historique des destinées de la nation qui a cru en lui et qui l'a soutenu", écrit le numéro un tchétchène.

    Le premier président russe Boris Eltsine est décédé lundi dernier à Moscou d'une insuffisance cardio-vasculaire. Mercredi a été décrété journée de deuil national en raison des obsèques qui doivent avoir lieu au cimetière attenant au couvent Novodiévitchi (Nouveau couvent des vierges), le plus prestigieux lieu de sépulture de Moscou.

    Elu à la présidence russe le 12 juin 1991, Boris Eltsine était resté à son poste jusqu'au 31 décembre 1999 quand il a délibérément renoncé à ses fonctions pour les confier à Vladimir Poutine, le premier ministre de l'époque.

    Lire aussi:

    Kadyrov qualifie les infos sur l'assassinat de civils en Tchétchénie de «provocations»
    Bienvenue en Tchétchénie: Merkel et Macron invités à évaluer la situation des homosexuels
    Tchétchénie: bientôt des visites guidées pour constater la situation des gays?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik