Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Les communistes refusent de rendre un dernier hommage à Boris Eltsine

    Russie
    URL courte
    Décès de Boris Eltsine (31)
    0 201

    Les députés communistes ont provoqué un scandale mercredi en refusant de se lever en séance plénière pour observer une minute de silence en hommage à Boris Eltsine, ex-président russe décédé lundi à l'âge de 76 ans, et de participer aux obsèques nationales.

    MOSCOU, 25 avril - RIA Novosti. Les députés communistes ont provoqué un scandale mercredi en refusant de se lever en séance plénière pour observer une minute de silence en hommage à Boris Eltsine, ex-président russe décédé lundi à l'âge de 76 ans, et de participer aux obsèques nationales.

    En ouvrant la séance plénière de mercredi, le premier vice-président de la Douma (chambre basse du parlement russe), Oleg Morozov, a demandé aux députés de respecter une minute de silence pour rendre hommage à l'ancien président défunt, mais les députés du Parti communiste, adversaires farouches de Boris Eltsine, sont restés cloués dans leurs fauteuils.

    Lorsqu'une pause spéciale de deux heures a été annoncée pour permettre aux députés de se rendre aux obsèques, les communistes ont déclaré qu'ils n'avaient aucune intention de quitter la Douma.

    "Nous n'y irons pas, c'est une position de principe, a déclaré Viktor Ilioukhine, membre du groupe communiste à la Douma. Rendre un dernier hommage au fossoyeur de notre Patrie? Jamais de la vie."

    Les communistes imputent traditionnellement à Boris Eltsine la disparition de l'Union soviétique et la forte baisse du niveau de vie à la suite des réformes économiques des années 1990.

    Le leader du Parti libéral-démocrate, Vladimir Jirinovski, s'est dit indigné par le comportement des communistes. "Ils sont là grâce à la Constitution adoptée par le premier président russe. Ceux qui ne sont pas d'accord n'ont qu'à déposer leurs mandats", a-t-il crié.

    "Laissons chacun agir selon sa conscience", a résumé M. Morozov en appelant les députés à ne plus revenir à la personnalité de Boris Eltsine.

    Le premier président russe Boris Eltsine est décédé lundi dernier à Moscou d'une insuffisance cardio-vasculaire. Mercredi a été décrété journée de deuil national en raison des obsèques qui doivent avoir lieu au cimetière attenant au couvent Novodiévitchi (Nouveau couvent des vierges), le plus prestigieux lieu de sépulture de Moscou. Le cercueil de l'ex-président est actuellement exposé en la cathédrale du Christ-Sauveur où se déroule une liturgie funèbre.

    Elu à la présidence russe le 12 juin 1991, Boris Eltsine était resté à son poste jusqu'au 31 décembre 1999 quand il a délibérément renoncé à ses fonctions pour les confier à Vladimir Poutine, le premier ministre de l'époque.

    Dossier:
    Décès de Boris Eltsine (31)

    Lire aussi:

    Jusqu'à 20 ans de prison pour les meurtriers de Boris Nemtsov
    «Nous réussirons un formidable Brexit»: Boris Johnson dément vouloir démissionner
    À qui profite la russophobie? La réponse du Washington Times
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik