Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Office funèbre à Moscou en hommage à Boris Eltsine

    Russie
    URL courte
    Décès de Boris Eltsine (31)
    0 301

    Le président russe Vladimir Poutine et son épouse ainsi qu'une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement, actuels comme anciens, sont venus assister à l'office funèbre pour rendre un dernier hommage à Boris Eltsine, ancien président russe décédé lundi à l'âge de 76 ans.

    MOSCOU, 25 avril - RIA Novosti. Le président russe Vladimir Poutine et son épouse ainsi qu'une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement, actuels comme anciens, sont venus assister à l'office funèbre pour rendre un dernier hommage à Boris Eltsine, ancien président russe décédé lundi à l'âge de 76 ans.

    Le cercueil contenant le corps du président défunt est exposé ouvert sous les lambris de la cathédrale du Christ-Sauveur, au centre de Moscou, où se déroule le service funèbre.

    Le couple Poutine a exprimé ses condoléances à Naïna Eltsina, la veuve de l'ancien président défunt, et aux autres membres de la famille Eltsine.

    Sont présents à la cérémonie le premier ministre Mikhaïl Fradkov et ses adjoints Sergueï Ivanov et Dmitri Medvedev, le chef de l'administration présidentielle Sergueï Sobianine, les ministres et les présidents des deux chambres du parlement russe Sergueï Mironov et Boris Gryzlov, l'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev.

    Parmi les hôtes étrangers figurent les anciens présidents américains George Bush père et Bill Clinton, l'ex-premier ministre britannique John Major, l'ex-président ukrainien Leonid Koutchma, l'ex-président kirghize Askar Akaïev et l'ex-président lituanien Algirdas Brazauskas. Boris Eltsine avait notamment soutenu ce dernier en janvier 1991 pendant la confrontation entre les militants de l'indépendance et Moscou.

    La présidente du parlement géorgien Nino Bourdjanadze, le président lituanien Valdas Adamkus, le président estonien Toomas Hendrik Ilves, l'ex-président finlandais Mauno Koivisto et l'ex-président suisse Flavio Cotti sont venus présenter leurs condoléances à la famille Eltsine.

    On notait également la présence du président biélorusse Alexandre Loukachenko, du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev et du premier ministre ukrainien Viktor Ianoukovitch qui a apporté un grand bouquet de roses lie de vin.

    Le service funèbre est dirigé par le métropolite Juvénal de Kroutitsy et de Kolomna, le métropolite Cyril de Smolensk et de Kaliningrad et le métropolite Clément de Kalouga et de Borovsk.

    "Le sort du pays entier se reflète dans celui de Boris Nikolaïevitch", a indiqué le métropolite Juvénal, en rappelant que la famille Eltsine avait été victime des répressions staliniennes dans les années 1930.

    A la charnière des années 1980-1990, "la volonté du peuple russe d'accéder à la liberté se faisait de plus en plus sentir. Boris Nikolaïevitch a ressenti cette volonté et l'a aidée à se réaliser. Personnalité forte, il a endossé la responsabilité pour le sort du pays à ce moment difficile et dangereux", a souligné le dignitaire religieux en lisant le message d'Alexis II, patriarche de Moscou et de toutes les Russies, qui n'a pas pu assister à la cérémonie pour des raisons de santé.

    "L'histoire jugera impartialement le défunt. Quant à nous, nous prierons pour le repos de son âme dans le royaume céleste", a souligné le métropolite.

    Le premier président russe Boris Eltsine est décédé lundi dernier à Moscou d'une insuffisance cardio-vasculaire. Mercredi a été décrété journée de deuil national.

    Plus de 25.000 personnes sont venus depuis mardi dans la cathédrale du Christ-Sauveur pour rendre un dernier hommage au président défunt.

    Après le service religieux, le cortège funèbre se dirigera vers le cimetière attenant au couvent Novodiévitchi (Nouveau couvent des vierges), le plus prestigieux lieu de sépulture de Moscou.

    Mardi, dans une allocution télévisée, le président russe Vladimir Poutine a rappelé que le nom Boris Eltsine était entré à jamais dans l'histoire du pays et du monde entier.

    "Nous avons perdu un homme qui a marqué le début de toute une époque, la naissance d'une Russie nouvelle et démocratique, d'un pays libre et ouvert au monde où le pouvoir appartient réellement à la nation", a-t-il souligné.

    Elu à la présidence russe le 12 juin 1991, Boris Eltsine est resté à son poste jusqu'au 31 décembre 1999 quand il a délibérément renoncé à ses fonctions pour les confier à Vladimir Poutine, le premier ministre de l'époque. "Prenez soin de la Russie!" lui a-t-il dit en quittant le Kremlin.

    Cette phrase "nous a toujours servi de repère moral et politique", a souligné M. Poutine dans son allocution de mardi.

    Dossier:
    Décès de Boris Eltsine (31)

    Lire aussi:

    Jusqu'à 20 ans de prison pour les meurtriers de Boris Nemtsov
    Who is Mr. Putin: retour sur 17 ans de politique du dirigeant russe
    Retour sur les «grandes premières» au sommet entre Washington et Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik