Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le rôle de Boris Eltsine dans l'histoire russe sera déterminé par les générations futures (expert russe)

    Russie
    URL courte
    Décès de Boris Eltsine (31)
    0 901
    MOSCOU, 25 avril - RIA Novosti. Le rôle joué par Boris Eltsine dans l'histoire de la Russie ne pourra être objectivement apprécié que par les générations futures, a déclaré mercredi Sergueï Rogov, directeur de l'Institut des Etats-Unis et du Canada (Russie), au cours d'une conférence de presse à Moscou.

    Selon lui, Boris Eltsine a joué un rôle important dans l'histoire de la Russie, mais ce rôle n'est pas univoque. "Nos descendants porteront eux-mêmes leur évaluation sur le rôle joué par Boris Eltsine dans l'histoire de notre pays", a déclaré Sergueï Rogov.

    "Etait-il possible d'assurer le passage à l'économie de marché en Russie de manière progressive, et non au moyen de réformes radicales, à la suite desquelles une partie importante des richesses nationales s'est retrouvée entre les mains des oligarques? Etait-il possible de conserver l'Union soviétique? Les tirs des chars sur le siège du gouvernement russe en octobre 1993 étaient-ils l'unique moyen de défendre la démocratie? La guerre en Tchétchénie était-elle nécessaire pour régler le problème tchétchène?" On ne pourra répondre objectivement à toutes ces questions que plus tard, estime Sergueï Rogov.

    Nombreux sont ceux qui reconnaissent à Boris Eltsine le mérite d'avoir assuré la désintégration de l'Union soviétique sans effusion de sang, mais en a-t-il vraiment été ainsi? "Par rapport au bilan de la guerre civile au Tadjikistan (150.000 à 200.000 victimes), du conflit du Karabakh, de la guerre en Tchétchénie, le nombre de victimes en Abkhazie, en Transnistrie et à Moscou ne semble pas si grand", a fait remarquer l'expert.

    Selon Sergueï Rogov, plus de 500.000 personnes ont trouvé la mort lors de tous ces événements dans l'espace postsoviétique. Si l'on tient compte des plus de 10 millions de personnes déplacées (réfugiés), on doit constater que ces événements n'ont pas été anodins.

    La désintégration de l'Union soviétique n'a pas signifié que l'effondrement d'une superpuissance. "Elle a provoqué la chute colossale du pays dans la hiérarchie mondiale. Nous essayons de sortir de cette situation, mais le processus n'avance pas facilement", a constaté Sergueï Rogov.

    Dossier:
    Décès de Boris Eltsine (31)

    Lire aussi:

    Les journalistes tchétchènes adressent une lettre au Haut-commissaire de l’Onu
    Condition des homosexuels tchétchènes: «aucun fait concret», selon Lavrov
    Bienvenue en Tchétchénie: Merkel et Macron invités à évaluer la situation des homosexuels
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik