Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Eltsine restera toujours pour les Russes un symbole de changements (Poutine)

    Russie
    URL courte
    Décès de Boris Eltsine (31)
    0 701
    MOSCOU, 25 avril - RIA Novosti. Le premier président russe Boris Eltsine décédé lundi et enterré mercredi à Moscou restera toujours pour les Russes un symbole de changements, a déclaré mercredi lors de la réception funèbre au Kremlin le président russe Vladimir Poutine.

    "Rares sont ceux dont le destin est de devenir libres eux-mêmes et de conduire des millions d'autres à la liberté. D'inciter la Patrie à des changements véritablement historiques et de transformer ainsi le monde. Boris Nikolaïevitch (Eltsine) a pu le faire et ce, sans reculer une seule fois, sans plier et sans trahir la confiance du peuple", a indiqué le chef de l'Etat.

    "Il restera toujours un symbole éclatant de changements, un combattant contre les dogmes vieillissants et les interdictions obsolètes. De telles personnalités ne disparaissent pas. Elles continuent à vivre dans les pensées et les aspirations des gens, dans les réussites et les acquis de leur Patrie", a souligné Vladimir Poutine.

    Et d'ajouter que le président Eltsine comprenait que le principal était de rendre irréversibles les changements, d'appliquer avec fermeté une ligne stratégique.

    "Un tel style et une telle intuition politiques sont le propre des leaders nationaux qui ne pensent pas au jour le jour, mais regardent loin en avant", a poursuivi le président russe.

    Comme l'a rappelé Vladimir Poutine, dans le contexte de la désagrégation des anciens mécanismes du pouvoir et de l'affaiblissement général de l'Etat, Boris Eltsine avait mis en oeuvre, à travers bien des souffrances, la nouvelle Constitution, et dans la période électorale de 1996 avait mis en jeu sa santé, voire sa vie, mais avait gagné envers et contre tout.

    M. Poutine a retenu tout particulièrement les qualités personnelles du premier président russe.

    "En parlant de Boris Nikolaïevitch, il est impossible de passer sous silence son amour de la vie et son esprit d'ouverture. Et ce n'est pas par hasard que son étonnante capacité d'établir de sincères relations d'amitié est devenue une ressource effective de la Russie en politique extérieure", a conclu le chef de l'Etat.

    Dossier:
    Décès de Boris Eltsine (31)

    Lire aussi:

    Who is Mr. Putin: retour sur 17 ans de politique du dirigeant russe
    Jusqu'à 20 ans de prison pour les meurtriers de Boris Nemtsov
    À qui profite la russophobie? La réponse du Washington Times
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik