Russie

Bouclier antimissile US: Poutine propose un débat au sein de l'OSCE

Russie
URL courte
0 0 0
S'abonner

Le déploiement du bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque exige un débat au sein de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine.

MOSCOU, 26 avril - RIA Novosti. Le déploiement du bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque exige un débat au sein de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine.

"Il est évident que les projets des Etats-Unis en matière de déploiement d'un système de défense antimissile en Europe ne sont pas un problème qui relève exclusivement des relations russo-américaines. Cela concerne d'une manière ou d'une autre les intérêts de tous les Etats européens, y compris de ceux qui ne font pas partie de l'OTAN", a souligné le chef de l'Etat dans un message annuel à l'Assemblée fédérale (parlement).

"Il faut conférer un contenu réel aux activités déployées par l'OSCE, orienter cette organisation vers les problèmes qui inquiètent réellement les peuples d'Europe au lieu de chercher la petite bête sur l'échiquier postsoviétique", a ajouté M. Poutine.

En janvier dernier, les Etats-Unis ont demandé à la République tchèque et à la Pologne d'accueillir sur leur sol des éléments du bouclier antimissile américain pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Moscou qui se sent menacé a exprimé à plusieurs reprises son hostilité au projet malgré les assurances américaines.

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Un soldat français retrouvé mort au Burkina Faso
Des militaires russes envoyés en Libye? Le Kremlin met les points sur les i
«Scène déchirante»: un chien figé dans de la poix découvert par des enfants en Argentine – images
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook