Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Transfert du monument au Soldat libérateur à Tallinn: Moscou réagira par des "mesures économiques" (Sergueï Ivanov)

    Russie
    URL courte
    0 0 0 0

    Le premier vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov estime que le transfert projeté par les autorités estoniennes du monument au Soldat libérateur soviétique à Tallinn est un "sacrilège" et que des mesures économiques constituent la meilleure réponse de la Russie à ces démarches.

    MOSCOU, 26 avril - RIA Novosti. Le premier vice-premier ministre russe Sergueï Ivanov estime que le transfert projeté par les autorités estoniennes du monument au Soldat libérateur soviétique à Tallinn est un "sacrilège" et que des mesures économiques constituent la meilleure réponse de la Russie à ces démarches.

    A cette fin, a-t-il indiqué, il faudra accélérer la construction de ports modernes sur le littoral russe de la Baltique. "Grâce à cela, nous assurerons nous-mêmes nos flux de marchandises", a expliqué le responsable gouvernemental russe dans un entretien avec les journalistes jeudi.

    Le "transit russe" constitue une importante source de recettes budgétaires pour l'Estonie.

    Des instructions en ce sens ont déjà été données au ministère des Transports, a-t-il noté.

    Sergueï Ivanov n'a pas écarté l'hypothèse d'autres mesures de rétorsion économiques à l'égard des autorités estoniennes.

    A la mi-mars, la commission du ministère estonien de la Défense chargée des cimetières militaires avait recommandé de réinhumer dans le Cimetière militaire de Tallinn les soldats soviétiques reposant devant le monument au Soldat libérateur au centre de Tallinn. Si leurs restes sont réinhumés, le monument sera lui-même démantelé et transféré dans un nouvel emplacement.

    Les restes de 13 soldats soviétiques ont été enterrés devant le monument au Soldat libérateur en 1947. Ils sont morts en libérant l'Estonie de l'occupation nazie en automne 1944, comme près de 50.000 autres militaires soviétiques qui reposent dans près de 450 cimetières militaires de ce pays balte.

    Lire aussi:

    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik