Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Meeting de protestation devant l'ambassade d'Estonie à Moscou

    Russie
    URL courte
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)
    0 2 0 0

    Des gens se rassemblent devant l'ambassade d'Estonie à Moscou pour participer au meeting de protestation contre le démantèlement du monument aux soldats soviétiques à Tallinn.

    MOSCOU, 27 avril - RIA Novosti. Des gens se rassemblent devant l'ambassade d'Estonie à Moscou pour participer au meeting de protestation contre le démantèlement du monument aux soldats soviétiques à Tallinn.

    Le soldat de bronze a été démantelé dans la nuit de jeudi à vendredi malgré les promesses des autorités estoniennes de laisser le monument en place jusqu'au Jour de la Victoire.

    Comme l'a déclaré un participant au meeting à RIA Novosti, les militants du mouvement Jeune garde et du parti Russie unie participeront au meeting.

    Ce meeting a été autorisé par les autorités municipales.

    Les mesures de sécurité ont été renforcées devant l'ambassade.

    Ne voyant pas de justifications au démantèlement du Soldat de bronze à Tallinn, la Russie envisagera des mesures ultérieures à l'égard de l'Estonie, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères. Moscou invite les structures internationales à influer sur l'Estonie à la suite du démantèlement du monument aux soldats soviétiques.

    "Les actions des autorités estoniennes sont regrettables et injustifiables", a déclaré vendredi à RIA Novosti le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Kamynine.

    Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) proposera de rompre les relations diplomatiques avec l'Estonie pour la profanation du monument au soldat libérateur.

    Dossier:
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)

    Lire aussi:

    Diktat de la minorité: la «guerre des monuments» monte en puissance aux USA
    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik