Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La mondialisation est inévitable, mais elle doit répondre aux critères de l'équité (Vladislav Sourkov)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 23 mai - RIA Novosti. Le chef adjoint de l'administration présidentielle russe Vladislav Sourkov considère que la mondialisation est inévitable.

    "Je ne comprends pas les antimondialistes. J'estime que la mondialisation est inévitable, mais qu'elle doit répondre aux critères de l'équité", a déclaré M. Sourkov en répondant à la question de savoir s'il jugeait possible la création d'une "internationale antimondialiste regroupant l'Iran, le Venezuela et la Biélorussie". Le chef-adjoint de l'administration présidentielle a participé mercredi à la conférence internationale "La mondialisation, les changements structurels et le rôle des formations étatiques".

    A la question de savoir si les Etats-Unis accepteront que le processus de mondialisation obéisse à des règles équitables, M. Sourkov a répondu: "Oui, mais après mûres réflexions".

    Evoquant sa vision de l'Etat fort, il a fait remarquer qu'un tel Etat ne devait pas nécessairement être autoritaire.

    "Un Etat fort est une auto-administration efficace exercée par des personnes libres. C'est en cela que consiste l'essence de la démocratie souveraine", a précisé M. Sourkov.

    Il estime que chaque Etat a ses propres particularités et traditions culturelles nationales et que la tendance à les mésestimer est lourde de conséquences néfastes.

    "Les réformes mal conçues, opérées à la va-vite et rejetées par la culture nationale finiront par affaiblir l'Etat et précipiter sa dégradation", a fait remarquer le chef-adjoint de l'administration présidentielle russe.

    Lire aussi:

    Le Kremlin explique ce qu’il faut pour résoudre le conflit dans le Donbass
    Les lacunes en géographie du Département d’État US étonnent Moscou
    La France doit-elle avoir peur de la mondialisation?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik