Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Litvinenko: l'enquête sera bouclée rapidement si l'affaire est dépolitisée (député russe)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 23 juillet - RIA Novosti. Si l'affaire Litvinenko, ex-officier du FSB (Service fédéral de sécurité) de Russie, est débarrassée de sa composante politique, l'enquête peut être menée à bien dans les plus brefs délais, estime Konstantin Kossatchev, président du comité des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe).

    "Si la position (de la Grande-Bretagne), qui est actuellement politisée, change, et si l'enquête reprend intégralement, je suis certain qu'elle sera menée à terme assez rapidement", a déclaré lundi le député devant les journalistes.

    "Si des shows politiques et manifestations d'hystérie allant jusqu'à bafouer le droit international (il s'agit de la non-reconnaissance de la légitimité de la Constitution russe) continuent autour de cette affaire, nos rapports bilatéraux avec la Grande-Bretagne seront en crise, avec toutes les conséquences défavorables que cela implique pour l'élucidation de cette affaire", a-t-il dit.

    Alexandre Litvinenko est décédé en novembre 2006, selon les autorités britanniques, d'un empoisonnement au polonium, matière hautement radioactive. Le parquet britannique a accusé l'entrepreneur russe Andreï Lougovoï d'implication dans le meurtre d'Alexandre Litvinenko et a exigé son extradition. Le parquet général russe a refusé d'accéder à cette requête car la constitution russe interdit l'extradition des citoyens de la Russie vers d'autres pays.

    En réponse, la Grande-Bretagne a expulsé quatre diplomates russes et suspendu les négociations sur la simplification du régime des visas entre les deux pays. En réponse, la Russie a pris des mesures symétriques.

    Lire aussi:

    La Russie se dotera d’un sous-marin de prospection sismique
    Législatives anticipées en Grande-Bretagne: exit le Brexit?
    Tallinn expulse deux diplomates russes: une réponse symétrique s'impose
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik