Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Affaire Litvinenko: la Russie et la Grande-Bretagne discutent des relations bilatérales (MID)

    Russie
    URL courte
    Affaire Litvinenko (169)
    0 11
    S'abonner

    L'aggravation des relations russo-britanniques provoquée par l'affaire Litvinenko a été vendredi au centre d'un entretien entre le vice-ministre russe des AE Grigori Karassine et l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou Tony Brenton, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    MOSCOU, 4 août - RIA Novosti. L'aggravation des relations russo-britanniques provoquée par l'affaire Litvinenko a été vendredi au centre d'un entretien entre le vice-ministre russe des AE Grigori Karassine et l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou Tony Brenton, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Le 3 août, secrétaire d'État et vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine a reçu l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou Tony Brenton. Les interlocuteurs se sont penchés sur certains dossiers internationaux d'actualité, y compris l'évolution de la situation dans l'espace de la CEI et sur certaines questions des relations russo-britanniques", lit-on dans un communiqué de presse mis en ligne sur le site du ministère.

    Après le refus de la Russie d'extrader l'homme d'affaires Andreï Lougovoï, soupçonné par la justice britannique d'être impliqué dans le meurtre de l'ancien agent du FSB russe Alexandre Litvinenko, la Grande-Bretagne avait expulsé quatre diplomates russes et de geler les négociations sur la simplification du régime des visas. Moscou avait aussi décidé d'expulser quatre diplomates britanniques en guise de réponse.

    Vendredi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que le règlement du conflit diplomatique entre les deux pays dépendait de la Grande-Bretagne. Il a rappelé que les Britanniques n'avaient toujours pas fourni de preuves de la culpabilité de M.Lougovoï. Commentant les propos du ministre russe, la porte-parole du Foreign office britannique a annoncé que Londres �uvrerait toujours pour l'extradition de l'homme d'affaires. Le Parquet général de Russie refuse d'extrader M.Lougovoï en se référant à la Constitution russe interdisant d'extrader les citoyens russes vers des pays étrangers.

    Dossier:
    Affaire Litvinenko (169)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik