Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Relations russo-géorgiennes: l'incident aérien, tentative pour torpiller les tendances positives (MID)

    Russie
    URL courte
    0 11
    MOSCOU, 8 août - RIA Novosti. La Russie considère l'incident aérien en Géorgie comme une tentative pour torpiller les tendances positives dans les relations russo-géorgiennes et d'aggraver la situation dans la zone du conflit osséto-géorgien, note le ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    (L'Ossétie du Sud est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie - ndlr.)

    "Moscou est vivement préoccupé par cet incident, tout en le considérant comme une tentative pure et simple de torpiller les actuelles tendances positives dans les relations russo-géorgiennes et comme celle d'aggraver la situation dans le règlement du conflit osséto-géorgien", lit-on en substance dans un communiqué du Département de l'Information et de la Presse du MID, document publié à l'issue d'une conversation téléphonique mercredi entre le secrétaire d'Etat-vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, et le premier chef adjoint de la diplomatie géorgienne, Nikoloz Vachakidzé. "Nous ne sommes pas du tout enclins à recourir à une rhétorique excessive en public ni à anticiper sur les résultats de l'enquête. Nous insistons seulement sur la nécessité d'une enquête rapide et efficace. Toujours est-il que nous sommes prêts à la coopération sur toutes ces questions", indique le document de la diplomatie russe.

    Quoi qu'il en soit, il a été souligné, lors de cet entretien téléphonique, que l'apparition d'un avion non identifié et "le tire de missile dans la zone du conflit rappelait d'une façon suspecte les événements du 11 mars dernier dans les gorges de Kodori en Abkhazie".

    (L'Abkhazie est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie - ndlr.)

    Les parties ont convenu d'entretenir des contacts de travail sur tous les problèmes abordés.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik