Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    10 M USD pour restaurer la résidence de l'ambassadeur de France à Moscou

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 16 août - RIA Novosti. La Russie a annoncé jeudi son intention de dépenser 10 millions de dollars pour restaurer la "maison Igoumnov", un somptueux hôtel particulier de la rue Bolchaïa Iakimanka, au centre de Moscou, qui abrite la résidence de l'ambassadeur de France.

    "Cette année, nous procéderons à la restauration de la résidence de l'ambassadeur de France. Cela nous coûtera plus de 10 millions de dollars", a déclaré le chef des services chargés de desservir le corps diplomatique étranger auprès du ministère des Affaires étrangères, Ivan Sergueïev.

    L'histoire de l'hôtel particulier remonte à 1888 quand le riche industriel Nikolaï Igoumnov demanda à la municipalité la permission de construire une nouvelle demeure à la place d'une vieille maison en bois construite après l'incendie de 1812, selon la notice historique publiée sur le site Internet de l'ambassade.

    Le style choisi fut le pseudo-russe, très en vogue à l'époque (Musée historique, galeries commerciales GUM, etc.). Cette architecture s'inspire des vieux "terems" en bois dont le plus connu, le palais du tsar Alexis Mikhaïlovitch à Kolomenskoïé, brûla au XVIIIe siècle. D'autres éléments furent empruntés à des monuments religieux (église de Saint-Basile le Bienheureux) ou aux églises de Iaroslavl qui marient avec bonheur briques, pierres et faïences polychromes.

    Après la révolution de 1917, la maison connut différents usages, centre médical puis club d'ouvriers. En 1938, elle fut mise à la disposition du gouvernement français pour y loger son ambassade. Depuis la construction de la chancellerie annexe en 1979, elle est devenue résidence officielle des ambassadeurs de France.

    Lire aussi:

    Soyez le bienvenu dans le palais où loge l’ambassadeur de France en Russie
    Chefs d’œuvre de l’architecture religieuse en bois de la Russie
    Trois diplomates russes qui sont restés en France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik