Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    "Affaire Litvinenko": les enquêteurs britanniques ont contourné le Parquet général russe (Lougovoï)

    Russie
    URL courte
    Affaire Litvinenko (169)
    0 12

    Les enquêteurs britanniques en charge du "dossier Litvinenko" ont contacté à Moscou l'un des témoins, en contournant le Parquet général russe, a déclaré jeudi l'homme d'affaires Andreï Lougovoï.

    MOSCOU, 1er novembre - RIA Novosti. Les enquêteurs britanniques en charge du "dossier Litvinenko" ont contacté à Moscou l'un des témoins, en contournant le Parquet général russe, a déclaré jeudi l'homme d'affaires Andreï Lougovoï, accusé par la Grande-Bretagne d'avoir empoisonné l'ex-officier du Service fédéral de sécurité Alexandre Litvinenko.

    "Il s'agit, en l'occurrence, d'un ami et associé très proche, et le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie a ses dépositions. Pour des raisons tout à fait évidentes, je ne peux pas citer son nom. Pendant leur séjour à Moscou, des inspecteurs de Scotland Yard l'ont contacté, en contournant le Parquet général de Russie", a dit M. Lougovoï dans une conférence de presse à RIA Novosti.

    Et d'ajouter que les services secrets britanniques ont trouvé eux-mêmes cet homme et le numéro de son portable.

    "Quoi qu'il en soit, il n'a jamais mis les pieds à Londres et n'a jamais rencontré Alexandre Litvinenko. C'est pour le moins étrange", a dit M. Lougovoï en commentant le travail de la police britannique.

    "Qui plus est, pendant toute une année, ils ne nous ont envoyé aucun document officiel", a-t-il poursuivi.

    Pire, les matériaux de l'expertise sur les causes du décès de M. Litvinenko n'ont jamais été fournis au Parquet général russe, a noté M. Lougovoï.

    Selon ce dernier, les enquêteurs britanniques, sachant que M. Litvinenko est mort "d'une manière dangereuse pour la société" et que Lougovoï l'avait contacté peu avant son décès, ne l'ont même pas averti qu'il risquait d'être contaminé.

    "Nous avons été obligés de consulter nous-mêmes les médecins", a dit l'homme d'affaires russe.

    L'ex-officier du Service fédéral de sécurité de Russie Alexandre Litvinenko s'est réfugié en Grande-Bretagne en 2000 et est décédé à Londres le 23 novembre 2006. Les spécialistes de l'Agence britannique de protection de la santé ont décelé dans son corps une quantité importante de polonium 210, substance hautement radioactive. Les autorités britanniques n'ont cependant toujours pas publié de conclusion officielle sur les causes du décès d'Alexandre Litvinenko. La Grande-Bretagne a accusé l'homme d'affaires russe Andreï Lougovoï d'implication dans le meurtre de M. Litvinenko et a exigé son extradition de Russie.

    Se référant à la Constitution de la Fédération de Russie, le Parquet général russe a déclaré que M. Lougovoï ne serait pas extradé vers la Grande-Bretagne sans exclure un éventuel procès en Russie.

    Dossier:
    Affaire Litvinenko (169)

    Lire aussi:

    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Sibeth Ndiaye oppose les homards de François de Rugy aux kébabs des Français et se fait railler sur le Net
    L’Assemblée parlementaire de l'Otan dévoile par hasard l'emplacement d'armes nucléaires US en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik