Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Affaire Litvinenko: les autorités britanniques doivent arrêter de "mentir" (A.Lougovoï)

    Russie
    URL courte
    Affaire Litvinenko (169)
    0 22
    S'abonner

    L'homme d'affaires Andreï Lougovoï accusé par Londres d'avoir assassiné l'ex-officier du FSB Alexandre Litvinenko, appelle les autorités et la justice britanniques à arrêter de mentir et de politiser cette affaire.

    MOSCOU, 28 novembre - RIA Novosti. L'homme d'affaires Andreï Lougovoï accusé par Londres d'avoir assassiné l'ex-officier du FSB Alexandre Litvinenko, appelle les autorités et la justice britanniques à arrêter de mentir et de politiser cette affaire.

    " J'exige des autorités et des organes de sécurité britanniques qu'ils arrêtent de mentir cyniquement et de politiser l'affaire Litvinenko. Il est temps pour la justice britannique de mettre à disposition de la Russie les documents susceptibles de faire toute la lumière sur l'assassinat de M. Litvinenko", a indiqué M. Lougovoï au téléphone à RIA-Novosti depuis Barnaoul (Sud de la Sibérie), commentant la déclaration du premier ministre britannique Gordon Brown qui, mardi, a de nouveau exigé son extradition de la part de Moscou.

    M. Lougovoï, numéro 2 de la liste électorale fédérale du Parti libéral démocratique de Russie pour les élections législatives du 2 décembre prochain, est en déplacement en Sibérie.

    Si la Grande-Bretagne arrête de mentir, cela "aidera à mener une enquête honnête et objective", a-t-il estimé.

    "J'exige également que les autorités britanniques autorisent les juges du Parquet russe à interroger sur le territoire britannique les personnes qui sont directement impliquées dans la disparition de Litvinenko. J'ai cité leurs noms lors d'interrogatoires", a indiqué M. Lougovoï.

    Le gouvernement britannique doit également extrader vers la Russie les criminels d'Etat qui ont trouvé refuge en Grande-Bretagne et qui menacent réellement la sécurité de la Fédération de Russie, a-t-il encore noté.

    Alexandre Litvinenko, ex-officier du Service fédéral de sécurité (FSB) russe naturalisé en Grande-Bretagne, est décédé en novembre 2006. Il aurait été empoisonné au polonium-210, substance hautement radioactive, selon les autorités britanniques qui n'ont toujours pas publié les résultats de l'autopsie. La Grande-Bretagne impute la responsabilité du meurtre à l'homme d'affaires russe Andreï Lougovoï et demande son extradition, tandis que ce dernier rejette catégoriquement les accusations en les qualifiant de politiquement motivées.

    La Constitution russe interdit l'extradition des citoyens russes vers l'étranger.

    Dossier:
    Affaire Litvinenko (169)

    Lire aussi:

    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Ivre, il déclare s’appeler Mireille Mathieu et met un coup de tête à un gendarme
    Bachar el-Assad désigne deux causes de la guerre en Syrie
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik